Aujourd’hui, les fanions sont partout : des mariages d’inspiration vintage, au top des gâteaux de fête, en passant bien sûr par les chambres d'enfants, les petits triangles colorés en tissu ou en papier semblent nous faire du bien.

Moi, alors enceinte de 7 mois, et mes guirlandes Cabane K. premier élément cute dans la chambre de bébé pas prête. Crédit photo : Maxyme G. Delisle.

Inspirée des blogues scandinaves et californiens, mais aussi de l’esthétique du carnaval et du cirque, l’artiste Kim St-Michel fonde Cabane K. en 2009. «Je trouvais sympathique de  recontextualiser les fanions dans un environnement plus privé. Ils représentent pour moi les rassemblements et les moments heureux», dit-elle.


Crédits photos : Cabane K. 

Pour connaître les points de vente de Cabane K. et pour parcourir son MAGNIFIQUE blogue d’images douces et inspirantes, c’est ICI.

 
La toute gentille Kim St-Michel a répondu à notre questionnaire!
 
Quel est ton rapport à l’enfance?
Très jeune, j’ai perdu mon frère. Un deuil en bas âge nous fait réaliser la fragilité de la vie trop tôt. Depuis, j'ai toujours conservé une compassion immense pour les enfants.
 
Comment exprimais-tu ta créativité quand tu étais petite?
J’ai toujours aimé les activités artistiques qui demandaient de la patience et de la minutie. J’adorais tricoter, faire des modèles réduits, prendre soin de mes poupées, collectionner les timbres. J’aimais être délicate et précise.  
 
Et maintenant, qu’est-ce qui t’inspire? 
J’aime beaucoup les tendances japonaises en matière de design. Les Japonais ont un don pour mixer les matières simples et les couleurs douces. (N.D.L.R. Kim ne fait pas allusion aux Mangas où à la tendance Zen A.K.A. on met du bambou partout, vous l'aurez compris!). 
 
Pour initier nos petits aux arts visuels, tu nous conseillerais quel artiste?
Morris Louis (1912-1962), qui utilisait la technique de l’écoulement sur toile. Je pense que ça peut être amusant à reproduire. 
 
Cabane K dans le futur, ça ressemble à quoi ?
Pour le moment, je suis toujours concentrée dans les guirlandes de fanions, de feutre ou de pompons, mais je travaille aussi parallèlement à développer des coussins et des sacs. J’ai toujours ce besoin d’essayer de nouvelles choses, de nouvelles techniques et de travailler de façon différente le textile. 

Avez-vous une guirlande de fanions quelque part dans votre maison?

Page d'accueil