Oui, ça vous a fait suer d'entendre encore parler de résolutions le 31 au soir. Oui, ça a encore jasé de training, de programmes et de gyms pendant que vous buviez votre 5e verre de Prosecco. Ce qui est vraiment sad, c'est que vous savez que vous avez de vraies bonnes raisons de vous y mettre. Sans virer fou avec l'entraînement, nous savons tous qu'être actif, c'est bon pour la santé... et que la santé, nous en avons juste une!

« You want a Lamborghini? Sippin' martinis? Look hot in a bikini? You better work bitch » - Britney Spears.

Non Britney, nous en avons déjà parlé (nous sommes chummy de même). J'veux pas être hot en bikini. Ma réalité de mom, c'est que je veux juste plus d’énergie pour jouer avec mes enfants. Me sentir bien aussi. Et des fois, sortir de mes vêtements mous sans avoir l'air d'un baloney. 

L'entraînement sans kids, c'est déjà dur. Avec des kids, ça se compare à l’ascension du mont Everest #AvecPasDeJambes. Je suis loin d’être une experte en la matière, mais après 4 ans et demi à le faire en compagnie de ma paire de jumeaux, je vous donne les trucs qui ont le mieux fonctionné pour moi.

Crédit: Josée Levesque

First, pour l’entraînement à la maison, ça prend un programme. Une recherche sur le Web risque de vous donner trop de résultats, voici quelques suggestions pré-testées pour vous partir.

Si vous voulez commencer léger:

Si vous avez le temps et la motivation pour un bootcamp:

Si vous avez besoin d’encadrement de type réseau social/groupe de motivation:

                                   Credit: Josée Levesque

Comment on s’organise avec les kids?

Si on parle d’un bébé:

C’est toujours plus facile pendant la sieste. Si ce n’est pas possible, tentez de le mettre près de vous et lui faire des p’tites grimaces et des coucous. Personnellement, je me contentais de les mettre dans la poussette et courir, ils adoraient se faire brasser. Quand il sont assez grands pour aller dans un exerciseur, c’est vraiment facile de les faire participer à une session de danse cardio : le party pogne rapidement! 

Quand ils sont un peu plus grands:

Je trouve que c’est bien à ce stade d’essayer de les faire participer. Ils aiment nous imiter, nous pouvons même leur interpréter un équipement d’entraînement similaire au nôtre. Ils restent rarement intéressés longtemps par contre, il est donc sage de prévoir un espace près de vous avec une deuxième activité pour qu’ils puissent migrer à leur guise (coloriage, blocs, lectures, etc).

Mettez à leur disposition une bouteille d’eau ou une collation pour diminuer les possibilités d’interruption. Barricadez les accès aux autres pièces s'ils sont encore trop jeunes pour déambuler seuls. Si, comme moi, vous pensez que le iPad avec modération est acceptable, vous pouvez limiter son utilisation à votre temps d’entraînement. Non seulement ils seront enchantés de vous voir mettre vos souliers de course, mais ils ne vous laisseront plus jamais manquer un entraînement!

 Crédit: Josée Levesque

Peu importe la solution que vous déciderez d’utiliser, soyez patient. Ça ne sera pas facile de tout coordonner au début, il faudra que vous et vos enfants vous habituiez à cette nouvelle routine. Je vous suggère fortement d’y aller graduellement avec des sessions courtes au départ.

Reste plus qu’à célébrer tous ces beaux efforts avec un smoothie ou un brownie triple chocolat, c’est selon.

Faites-vous de l’entraînement depuis que vous avez des enfants? Avez-vous des trucs à partager?

Page d'accueil