Sexe pendant la grossesse : des bisous et zéro tabou!

Crédit photo: Anouck Gagnon-Mayer Sexe pendant la grossesse : des bisous et zéro tabou!

Anouck, collabo pétillante à TPL Moms et la seule de mes amies qui me téléphone au lieu de m’écrire sur Facebook, est enceinte et n’a pas peur de dévoiler ce qu’elle vit au lit lorsque son ventre devient plus rebondi qu’un melon d’eau.

Pour elle, la grossesse n’est pas un anti-libido, mais plutôt un moment de rapprochement qui permet de dire ciao à plusieurs petits tabous sexuels. Voici un petit transcript de notre conversation téléphonique!

Crédit : pixabay

Mélodie : Quelle est ton envie la plus fréquente: des jujubes, des bisous ou te mettre la tête dans la cuvette des toilettes?

Anouck : Pour l'instant, ma deuxième grossesse est pas mal différente de ma première. J'ai passé le premier trimestre complètement à plat et avec beaucoup de maux de coeur.

Côté sexe, ça va bien. Je suis quelqu'un avec une très grande libido. La fatigue et les maux de coeur ont un peu ralenti mon rythme, mais rien pour créer une carence chez mon chéri.

: Est-ce que ça t'a déjà préoccupé, le regard de ton chéri sur ton corps qui change?

: Je sais qu'il désirait très fort que je retombe enceinte, alors j'ai beaucoup moins d'insécurités par rapport à mon physique que lors de ma première grossesse.

: Qu’est-ce qui a changé dans votre sexualité, d’amants à futurs parents?

: Je suis tombée enceinte de Victor neuf mois après notre rencontre. Ma première grossesse nous a amené à lever plusieurs petits tabous sexuels qui persistaient entre mon chum et moi. Mon amoureux n'était pas très à l'aise de parler sexe quand je l'ai rencontré et il n'avait jamais vraiment pu développer une grande intimité sexuelle avec qui que ce soit avant moi. Pendant ma grossesse, son besoin de me savoir bien quand nous faisions l'amour l’a poussé à plus me parler pendant l’acte, pour savoir si j'aimais ce qu'il me faisait.

Maintenant, je nous trouve très complices. Quand nous faisons tendrement l'amour, je me sens encore plus aimée et en sécurité qu'avant. Mon chum m'a d'ailleurs dit récemment qu'il aimait beaucoup que nous puissions coucher ensemble avec la même passion qu'au début, même si au fond nos corps se connaissent par coeur.

Je sais aussi que j’ai de la chance parce que notre style de vie favorise l'intimité entre mon chum et moi. Victor a une place en CPE et je suis à la maison. Mon chum travaille le soir, donc nous pouvons souvent nous retrouver seuls durant le jour pour s'aimer en faisant du bruit (haha).

: Y a-t-il des positions que vous n’osez plus faire?

: Même si j'ai déjà une belle grosse bedaine, nous n'avons pas eu à faire une croix sur certaines positions, mais comme j'ai les seins hyper sensibles, on troque le malaxage pour les baisers et les caresses!

: À la fin de ta première grossesse, avais-tu autant envie de faire l’amour?

: Je faisais tout le temps l'amour parce que je voulais que ce bébé-là sorte et j'essayais de le provoquer de la façon la plus agréable possible!

On a refait l'amour une semaine après mon accouchement. J'avais besoin de revivre ce type d'intimité avec mon chum. J'ai accouché de façon naturelle, mais j'ai eu une épisiotomie, alors les points n'étaient pas encore tout à fait fondus après une semaine. Je pense que j'étais un peu inconsciente... et j'avais l'impression d'avoir une caverne à la place du vagin, je pensais que mon chum ne sentirait rien. Mon amoureux y est allé doucement, d'ailleurs je ne crois pas que nous soyons allé  « jusqu'au bout » cette fois-là.

Je veux juste dire qu'en ce moment, j'écoute «L'amour a pris son temps» du film La Guerre des Tuques.

: Moi, je me suis commandée La Ligue en jupons en ligne. Yeah

Merci Anouck pour le partage!

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES