Sa petite vie - Maude Goyer

Crédit photo: Myriam Lafrenière Sa petite vie - Maude Goyer

Maude Goyer, c'est une pro du multi-task qui débute sa carrière au Journal de Montréal, suite à sa sortie du BAC en journalisme. Elle est non seulement journaliste de formation, mais aussi MBA (Master of business administration). Une femme qui cerne, scrute et lit sur tout : famille, bouffe, magasinage, santé, causes sociales, etc. Des intérêts intéressants à plus finir.

Ah et c'est une maman, of course, de deux beaux enfants!
 
Maude, en tant que blogueuse, pourrais-tu nous dire s’il y a de la compétition entre mamans blogueuses sur le Web?
Il y a beaucoup d’entraide et beaucoup d’échanges. De la compétition? Oui, aussi, c’est inévitable. Je dirais qu’au Québec, rares sont les blogueuses qui réussissent à tirer un revenu de leurs activités. Celles qui choisissent de faire des billets commandités peuvent trouver que les opportunités sont rares et donc, tirer la couverture de leur côté. 

Quel métier aurais-tu fait, autre que celui que tu as maintenant et qu’est-ce qui t’a poussée vers les blogues?
J’ai hésité entre le journalisme et la psychologie… Donc je dirais, psychologue. Ce qui m’intéresse particulièrement dans la vie, c’est de rencontrer des gens, de comprendre ce qu’ils vivent… Je suis très curieuse. Si j’avais été psychologue, je les aurais écoutés et aidés; puisque j’ai choisi la voie du journalisme, je les écoute et raconte leur histoire ensuite. Le blogue est une façon de combiner ma passion pour l’écriture, les gens et leurs histoires, le côté actualité et ma vie de mère! 

Crédit : Maude Goyer

Quel métier aurais-tu aimé faire lorsque tu étais enfant?
Écrivaine ! À 12 ans, j’ai annoncé à ma mère que je voulais devenir journaliste. Je n’ai jamais changé d’idée en cours de route. 
 
Qu’est-ce qui t’émerveille encore aujourd’hui?
À mes yeux, rien ne bat l’océan. Les vagues. L’horizon. La plage. Je suis une beach bum assumée. Je suis toujours heureuse sur le bord de la mer, encore plus si je m’y trouve avec mon mari et nos deux petits qui jouent, pas trop loin. 
 
Ton idéal de la vie de famille?
Quatre personnes autonomes et indépendantes qui s’épanouissent chacun dans leur passion tout en partageant quotidiennement les hauts et les bas de leur vie. J’essaie d’inculquer les valeurs du travail, de la persévérance et de l’excellence à mes enfants, tout autant que celle de la gentillesse, de la liberté et du respect. Je souhaite qu’ils soient épanouis, positifs et qu’ils aient confiance en eux.   
 
Que penses-tu des tablettes intelligentes pour enfants?
C’est un outil comme un autre pour apprendre, jouer, créer… Mes enfants ont accès à un iPad à la maison, mais le temps d’écran est comptabilisé et géré. La techno', c’est chouette mais ça peut devenir envahissant; c’est le job des parents d’y voir! 

Crédit : Maude Goyer

Les films de jeunesse qui te manquent?
J’ai adoré la série Anne… la maison aux pignons verts. Je voulais être comme elle! Je compte bien la présenter à mes enfants lorsqu’ils seront un peu plus vieux.
 
Ta gâterie favorite?
Je suis une choco' addict. Une journée sans chocolat est une triste journée (même si ce n’était qu’un petit carré de chocolat noir). 

Le pire et le meilleur conseil reçu lorsque tu es devenue maman?
Pire conseil : « L’allaitement, c’est facile et naturel. »
Bien que je comprenne d’où viennent les fondements d’une telle déclaration, il n’y a rien d’inné dans le geste d’allaiter. Le bébé ne sait pas toujours comment faire, la mère ne sait pas nécessairement comment réagir… et nos seins ne sont pas en caoutchouc. Je dois à ma grande détermination et au soutien inconditionnel de mon amoureux le fait d’avoir allaité mes deux enfants.

Meilleur conseil : « Ne t’en fais pas, c’est une phase. »
En plein découragement parce que bébé se réveille quatre fois par nuit? Répétez après moi : « C’est une phase. » Bébé hurle dès que vous disparaissez de son champ de vision : « C’est une phase. » Fillette se roule par terre quand elle n’obtient pas ce qu’elle exige? « C’est une… » Bon, vous comprenez le concept. Chaque étape apporte son lot de joies et de misères. Il vaut mieux en profiter et en rire parce que tout – oui, tout ! – finit par passer.
 
En trois mots, comment décrirais-tu ta vie de femme, maman et business woman que tu es?
Échevelée. Pétillante et inespérée.

Qu'est-ce que le parcours de Maude vous inspire?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES