Quand l'amitié ne suffit plus

Crédit photo: CC0 Public Domain/Pixabay Quand l'amitié ne suffit plus

Ça y est, c'est arrivé... Je me suis chicanée avec ma meilleure amie. Mon amie de toujours, mon amie de tous les jours. Celle qui est supposée me comprendre, me soutenir, être là. Pas de crêpage de chignon ou des cris hystériques d'adolescentes! Non, juste une mésentente de trop.

Nous avons grandi ensemble, vécu des années de fous rires, de confidences, de partages de joies et de peines. Nous avons eu nos enfants presque en même temps, ce qui nous amène à nous côtoyer souvent avec nos petites familles, mais aussi à connaître l'autre sous un autre angle.

En pensant à toutes ces belles années de sourires, ce soir, j'ai des larmes plein les yeux. J'ai de la peine de constater que le respect et l'ouverture qui nous a tant habitées depuis toujours a fait place au jugement facile et au non respect de l'autre, depuis l'arrivée de nos enfants. Nous avons tant de pensées différentes en ce qui concerne la façon de les élever. Nous n'avons tellement pas la même opinion en ce qui concerne la garderie, la façon de soigner nos enfants, l'heure des dodos, les vaccins,  l'éducation en général... Un monde nous sépare.

Ce qui me fait de la peine, ce n'est pas qu'elle ne partage pas mon point de vue, mais c'est qu'elle ne le respecte pas. Depuis quelques mois, sa façon de m'exprimer son désaccord envers des actions que j'ai pu faire avec mes enfants a été difficile à encaisser et à gérer. Et tout ça me fait remettre tant de choses en question.

Ma belle amie, ce soir j'aimerais te dire que je t'aime, que je te respecte et que je n'ai pas toujours raison. Mais en admettant mes torts et en t'offrant tout mon respect et mon amitié sincères, je m'attends bien entendu à la même chose de ta part. Je m'attends à ce que tu m'acceptes moi, ma famille et ma façon d'élever mes enfants. J'aimerais ne pas me sentir jugée chaque fois que mes actions vont à l'encontre de tes valeurs, même si MES actions sont bien fondées sur MES propres valeurs. C'est le cœur lourd que je te dis que dès maintenant, je prends mes distances. Pour moi. Pour arrêter de me remettre en question chaque fois que tu me parles, pour arrêter de me sentir incompétente ou comme une extraterrestre incomprise. Pour être mieux avec moi-même. Et peut-être qu'un jour, nous arriverons à être amies à nouveau, sans jugement, sans mésentente. Et à ce moment-là, l'amitié suffira sans doute.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES