Comment foirer son festival d’été en 3 leçons fafa! - Partie 1

Crédit photo: Facebook, festival d'été de Québec Comment foirer son festival d’été en 3 leçons fafa! - Partie 1

Quatorze années de couple pour des amateurs de musique comme ma blonde et moi, ça veut dire quatorze étés à Québec à vivre dix soirées folles au Festival d’été de Québec (FEQ). En gros, se coucher à des heures pas possibles, à faire la fiesta sur les plaines et travailler le lendemain comme si de rien n’était, soir après soir (après soir…). La grosse vie, sans soucis!

Automne 2014, notre poulette arrive dans notre vie. Printemps 2015 et prévente des passes pour le FEQ… Bah, nous achetons nos passes et nous ferons le nécessaire pour profiter de notre festival chéri avec notre bébé. Comme c’est beau, la naïveté! Comment dire, le mur, nous avons foncé directement dedans!
 

Crédit : Guy, papa gaga

Voici comment nous avons foiré notre FEQ 2015, en 3 leçons simples :
 
Le manque d’expérience
À 3 mois, nous étions à Cuba, à 7 mois, à Vancouver… Nous nous croyons prêts pour un super festival dans notre ville. Erreur… Malgré un hiver de sieste de poussette, de porte-bébé à longueur de nuit et d’huile de bras à répétition avec notre ange qui nous gardait réveillés à longueur de nuit, nous avons été incapables de coordonner le moindre dodo de début de soirée lors du FEQ. En fait, nous en avons réussi un seul, comme vous le verrez plus loin.

La pluie et le show le plus désiré
Nous étions à la moitié du festival et notre score était désastreux. Arrive le show que nous voulions le plus voir… Primus et la chocolaterie, t’sais, LE spectacle que nous ne pourrons jamais revoir… Malgré le temps maussade, je dis à ma douce : « ce soir, ça va marcher, elle va dormir dans le porte-bébé, c’est certain ». De toute façon, c’est le même type de musique qu’elle entend depuis sa naissance. FailFail… J’ai bien dit fail… Ni vu, ni entendu, ce spectacle-là… Quand ton karma est mal en point. Au moment où elle aurait pu glisser dans les bras de Morphée… Elle était en train de fermer les yeux… La pluie a tout détruit.

Être ou ne pas être couillon
Finalement, spectacle de Patrick Watson sur les plaines. Vers 20 h, bébé donne des signes de fatigue, snap bébé sur maman pour une tété. Vive l’allaitement en plein air! Hop! Bébé dans la poussette et papa gaga se fait aller la poussette en haut de la butte. Notre petit ange dort jusqu’à 21 h 35 et après, plus rien. Bébé est calme, assise par terre avec nous. Le show est hot, mais nous commençons à nous dire que ça n’a pas de sens si elle ne redort pas avant 23 h. Nous sommes des mauvais parents égoïstes si nous restons… Finalement, deux beaux couillons qui décident de partir peu de temps après 21 h 35, avant les meilleures chansons… Deux beaux champions!



 Crédit : Guy, papa gaga

FEQ 2016, l’été de la deuxième fois…
Nous nous sommes à nouveau armés de notre courage et de notre passe pour aller au FEQ. Nous espérons améliorer notre score cette année! Naïfs, stupides ou complètement inconscients, comme parents?
 
Vous aimez les festivals de musique? Avez-vous osé y amener les enfants?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES