La rentrée scolaire arrive, eh oui! Déjà! Peut-être faites-vous partie de la caste supérieure des mamans qui ont déjà acheté et étiqueté l’ensemble du milliard d’items réclamés pour le premier jour d’école. Ou bien encore êtes-vous de celles qui ne s’en font pas, tant qu’il reste 48 heures aux vacances : vous êtes des coriaces, hein? Ouais! Peut-être êtes-vous plutôt dans la team des parents phobiques de la rentrée imparfaite. À celles qui font partie de la dernière catégorie et veulent entrer dans l’équipe des YOLO Moms, voici un top 5 des trucs à connaître sur la liste d’effets scolaires de votre enfant. À vos listes, go!

1. Oui, il est essentiel d’identifier TOUT ce qui se trouve dans le sac de votre enfant, jusqu’aux bouchons de colle. La bonne vieille identification au Sharpie, ça bat toutes les étiquettes super résistantes et dispendieuses : ça ne s’efface jamais! Aussi, concentrez-vous sur les initiales : Jean-Charles Lacoursière-Baillargeon, c’est un peu long sur le bouchon d’un feutre, mais JCLB, c’est cool.

Crédit : hdornak / Pixabay

2. Les 12 duo-tangs à pochettes, prenez-les en plastique rigide. En carton, ils se déchirent tout de suite, c’est agaçant et ça devient malpropre! Pour les cartables, je vous suggère les Better Binder de la marque Staples (Bureau en gros) : ils sont plus dispendieux, mais PAS TUABLES (Pré-testés par mes très indélicates chérubines).

3. Pour les crayons de couleur et les feutres, même si on vous dit 8, 12 ou 24 crayons, respirez. Personne ne tape sur les doigts des parents qui achètent 16 feutres au lieu de 12. L’important, c’est d’avoir des couleurs qui s'approchent de celle de votre teint : si vous n’avez pas cette couleur, on fera mille portraits de vous avec le teint jaune ou rose bonbon, une année scolaire durant. Soyez avertie. 

4. Vous avez le droit de choisir une autre marque que celle suggérée. Votre libraire vend des crayons HB Steadler plutôt que Mirado? La police de la liste scolaire ne peut rien faire. Achetez en paix.

Cela dit, votre indépendance s’arrête à la marque.

a) Ignorer les couleurs demandées, C’EST NON! Les enseignants réclament une pochette rouge et une pochette bleue à dessein. Ne frappez pas sur l’efficacité pédagogique. C’est loin d’être chouette d’être Pierre dans la phrase : « Sortez tous vos pochettes bleues, sauf Pierre. Pierre, sors ta pochette jaune de rebelle. »

Crédit : PublicDomainPictures/Pixabay

b) Inventer des nécessités « parce que c’était super cute », c’est non aussi. Vous avez trouvé un superbe porte-mine en bois de cerisier béni par le pape et vous jugez que ça vaut 12 crayons HB… eh bien, achetez-le et conservez-le à la maison. À l’école, il a besoin de 12 crayons HB. That’s it


5. Finalement, ne gâchez pas vos vacances pour un sac d’école. Allez voir un libraire local et demandez-lui de vous aider à trouver ces items dont vous ne comprenez pas la description : il parle ce langage, lui! Voilà : vous êtes maintenant un parent relax.

Bonne fin de vacances! Bonne rentrée!

Page d'accueil