Avoir un bébé l’hiver, yay or nay? Même si j’avais des appréhensions au départ, malgré les judicieux conseils de StéphanieJacinthe et Andrée-Ann, je trouve ça vraiment génial finalement!

Voici mon top 5 des bonnes raisons d'avoir un bébé en début janvier :

1. Une fin de grossesse endurable
La canicule? Les pieds enflés? Rien de ça. On s’enroule dans une petite laine et on attend tranquillement l’expulsion. Et pas de danger de faire des folies au party de bureau ni dans les partys de famille. On peut même finir son magasinage de nouvelle maman en ligne, profitant des spéciaux du Boxing Day dans le confort de sa maison.


Ma fin de grossesse
Crédit : tookapic/Pixabay

2. Cocooning, cocooning, cocooning
Avec un petit bébé tout neuf, on a naturellement envie de rester un peu encabané. Avoir un bébé en plein mois de janvier s’accorde très bien avec l’état permanent de semi-éveil, semi-sommeil des premières semaines. On ne se dit pas qu’on est en train de manquer toute l’action. On hiberne et on ronronne. Il fait noir une bonne partie de la journée, ce qui est parfait pour les dodos à toute heure. Bref, l’hiver, c’est LA saison pour se coller sur une p'tite boule d’amour toute neuve.

Crédit : renesansyork/Pixabay
 
 
3. Vive le froid et les bébés!
L’hiver n’est pas l’ennemi d’un mini bébé, au contraire. Sortir dehors? À moins d’un froid polaire, aucun problème. Pas besoin de se battre pour mettre un habit de neige à un six mois qui rigole et se tortille. Non-non, on glisse notre p'tite boule molle dans son nid d’ange douillet et on sort. Pour les dodos, la température idéale de sommeil d’un nourrisson est entre 18 et 20 degrés, pas 25-30. Zéro stress, je programme le thermostat, sors le plus joli des pyjamas... eh voilà, sommeil optimal! 

C’est sans parler de l’horreur d’allaiter quand il fait 40 et que le petit corps collé tout chaud nous fait transpirer des sourcils. Je n’ose pas imaginer vivre les tétées groupées en pleine canicule. Pour avoir testé les deux, je trouve aussi le portage beaucoup plus confortable en janvier qu’en juillet! Finalement, bonus, quand le soleil arrive, bébé est assez vieux pour la crème solaire et adore patauger. Le bonheur!


Moi, après une séance d'allaitement estivale
Crédit : Giphy

4. Nomnom, les bons fruits et légumes
Au moment où bébé est prêt à découvrir l’univers de la nourriture solide, l’été se pointe et avec lui, tous les meilleurs fruits et légumes frais. Si, comme moi, vous êtes un habitué des paniers de légumes bio d’Équiterre, votre bébé découvrira tous les légumes et fruits biologiques du Québec à mesure qu’ils poussent dans les champs. Si je me fie aux yeux ronds de mon mini quand il a goûté à une purée de petits pois frais et bien sucrés, c’est un gros plus!

Miam! 
Crédit : Giphy
 

5. À nous, le podium!
En 2015, 41 % des membres d’Équipe Canada junior de hockey étaient nés entre janvier et mars. Il paraîtrait que les enfants nés en janvier sont avantagés dans plusieurs sports d’équipe, puisqu’ils sont les plus vieux de leur groupe d’âge. Je ne prends pas de chance et je commence dès aujourd’hui à économiser pour les Olympiques de 2036. (C'est une joke hein!) 

Mon fils, futur Crosby
Crédit : Giphy

 
Je l’avoue, je suis quand même jalouse des partys de fête en plein air des bébés d’été, mais je suis finalement très contente de mon bébé d’hiver. Et vous? #TeamBébéDÉté ou #TeamBébéDHiver?

Page d'accueil