Récemment, j’ai eu le plaisir d’assister à une conférence de presse du GRIS-Montréal ayant pour thème : « Désapprendre l’homophobie, c’est possible ». Je suis sortie de l’événement la tête remplie d’informations à partager, mais surtout complètement touchée et remuée par les différents participants.

Le Groupe de recherche et d’intervention sociale avait lancé l’invitation pour souligner, entre autres, la parution d’un guide luttant contre l’intimidation, Unis dans la diversité, qui s’adresse aux élèves du primaire. Rempli d’outils pédagogiques, le guide propose aux enseignants des activités adaptées et créatives, en plus d'un lexique complet pour aborder dans leur classe les stéréotypes sexuels, l’homosexualité et la bisexualité. Le guide est disponible gratuitement en ligne, je trouve ça parfait! 

Crédit : Merryl B. Photographe/GRIS-Montréal/Facebook

L’occasion permettait aussi de lancer la campagne de financement annuelle de l’organisme, qui a donné plus de 1 021 ateliers et rencontré plus de 26 000 personnes pour l’année scolaire 2015-2016 dans le but de favoriser une meilleure connaissance des réalités homosexuelles et bisexuelles et de faciliter l’intégration des personnes LGBT dans la société. Si vous désirez participer et faire un don, c'est ici.

Déjà convaincue de l’importance de l’existence du GRIS-Montréal, la présentation de deux élèves du Collège de Montréal, Willyam et Charles-Antoine, m’a bouleversée. Ils ont raconté leur amitié en toute franchise : comment l’un, hétéro, a aidé l’autre, gai, à accepter son attirance envers les hommes. L’histoire du coming-out sur les réseaux sociaux, qui devait juste se faire pour enfin vivre sans ce poids sur les épaules, m'a mouillé les yeux. Je les ai trouvés beaux. Une petite quinzaine d’années (à peine!) nous séparent, mais je sais bien que « dans mon temps », cette histoire n’aurait pas eu lieu dans mon école secondaire.

Crédit : Cynthia Chartier
T'sais, quand je dis BEAUX!!

 

L’école secondaire d’Oka, quant à elle, a reçu lors de l’événement une bourse de 2 000 $ pour récompenser un groupe d’élèves à l'initiative débordante ayant mis en place une liste impressionnante d’activités dans leur école pour lutter contre l’homophobie. Ce genre de jeunes qui me permet de croire que la génération qui arrive est juste magnifique et que mes enfants sont chanceux de grandir dans ce monde!

Crédit : Cynthia Chartier
Une bourse tellement méritée!!

 

En prime, j’ai pu voir Macha Limonchik en vrai de vrai, qui est porte-parole du GRIS avec Vincent Bolduc (j'ai comme une envie bizarre d'écouter Tirelire, combines et compagnie depuis la conférence de presse!). J’avoue que je me suis sentie ben groupie! Finalement, dans la réalité comme à l’écran, elle m’a fait pleurer tant son humanité et sa sensibilité sont puissantes. 

Crédit : Cynthia Chartier
Moment groupie du jour

Avant le lancement, je connaissais assez le GRIS pour avoir très envie d'assister à l'événement. Maintenant, j'en parle aussitôt que l'occasion le permet! Si vous ne connaissez pas le GRIS-Montréal, allez fouiner sur leur site, c’est vraiment un organisme avec un rôle primordial qui mérite toute votre attention.

Page d'accueil