L'enfant qui a pleuré en silence

Crédit photo: Pingpao/Shutterstock L'enfant qui a pleuré en silence

J’ai écouté le film Marley et moi bien longtemps après qu’il soit sorti. Tout le monde disait à quel point il était triste. C’est vrai. J’ai pleuré comme un bébé à la fin, mais probablement pas pour la raison que vous pouvez vous imaginer. **Spoiler** Évidemment que la mort du chien est triste **Fin du spoiler**. Cependant, c’est de voir la petite fille pleurer la mort d’un être aimé qui m’a troublée.
 
Ça m’a brusquement ramenée dans le passé. Environ sept ans en arrière.
 
Quand ma grand-maman maternelle est décédée, j’avais 18 ans. Ma petite sœur en avait cinq. Elle ne saisissait probablement pas tout ce que nous avons vécu lors des funérailles. Nous avions fait un voyage en voiture toute la famille alors que chacun avait quitté la maison et vivait ses propres expériences. D’ailleurs, ce fut notre dernier voyage tous ensemble. Une chose est certaine, ma sœur m’a marquée pour la vie ce jour-là.
 
Elle a grandi avec moi jusqu’à ses quatre ans. Je l’ai vu évoluer. Évidemment, un enfant, ça pleure. Pour toutes sortes de raisons (bonnes ou mauvaises, avouons-le!). Cependant, le jour des funérailles de notre grand-maman, il s’est passé quelque chose. C’est la première fois que j’ai vu ma sœur pleurer en silence.
 
Nous étions alignés, mes trois frères aînés et moi, sur le banc de l’église. Rosemarie était dans mes bras. Nous pleurions. Pas de gros sanglots, mais les larmes faisaient leur chemin sur nos joues détrempées. Le dernier au revoir fut pénible. Tout à coup, l’enfant de cinq ans que je tenais s’est mis à pleurer doucement. Le chagrin de ses grands frères tout puissants et de sa grande sœur lui a probablement permis d’expérimenter la compassion. Je crois qu’elle était trop jeune pour saisir l’ampleur de l’événement. Le fait qu’elle ne voyait cette grand-maman qu’une fois l’an ne l’a probablement pas aidée non plus. Par contre, le chagrin profond qui nous affligeait l’a troublée. Elle pleurait avec nous, notre chagrin devenait le sien. Merci ma petite sœur. Tu as grandi avec nous ce jour-là.
 
Depuis cette journée, je suis troublée quand je vois un enfant pleurer. De tristesse, on s’entend. Pas une crise parce qu’il n’a pas la bonne couleur de verre de jus. Voir la petite fille pleurer son chien dans le film m’a rappelé cette fois où ma sœur a pleuré en silence, dans mes bras. Un petit humain qui a de la peine, sincère, me brise littéralement le cœur.

J’ai toujours été une personne sensible. Depuis cet évènement, qui coïncide avec mon entrée dans la vie d’adulte, je suis devenue hyper sensible. Mon empathie s'est quintuplée.
 
Je vis bien avec ça. Cependant, je n’oublierai jamais ce tournant.
 
Y a-t-il un évènement émotif qui vous a profondément marqué.e?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES