La malédiction de la maison qui mangeait les casquettes

Crédit photo: Headster La malédiction de la maison qui mangeait les casquettes

Je le disais l’autre jour, j’ai acheté une super belle casquette Heaster avec mon argent à Dolores au début du printemps. #AchetéAvecMesSous J’aimais l’originalité du chapeau et la qualité de la confection. Ma fille, de son bord, aimait les motifs fleuris et que ça lui fasse sur sa tignasse blonde.

La casquette a été dans nos vies une semaine, puis, sans que je m’en aperçoive, elle est disparue. J’ai cherché partout, en vain. Sous le lit, dans les jouets, dans ma chambre, dans le linge sale, dans tous les garde-robes (et Dieu sait qu’il y en a dans #MaPremièreMaison) et même au sous-sol.

Pièce à conviction no 1
Crédit : Headster 

 

Résignée, je me suis fait proposer d’en recevoir une comme j’avais manqué le lancement pour cause de blogger never stop working. J’avais les yeux pleins d’eau tellement j’étais heureuse de ne plus envoyer ma fille avec des chapeaux trop petits à la garderie.

Je me suis dit, cette fois, pas d’histoire, je la prends flash pour ne plus jamais la perdre.

Je l’ai reçue vendredi dernier. Nous avions convenu qu’elle restait à la garderie pour ne plus la perdre, mais c’était le party d’été de la gardo, donc je ne l’ai pas laissée là. La fin de semaine est passée et la casquette est restée dans la voiture, pour la chance.

Pièce à conviction no 2
Crédit : Headster

 

Dimanche, nous nous promenions dans le quartier quand l’idée de sortir la casquette de la voiture, juste pour une ride, a émergé dans nos esprits. On l’a prise, on l’a mise sur la tête de ma fille, j’ai eu la seconde nécessaire pour faire un story sur Instagram. On a marché, dîné, puis on est rentrés.

Plus tard, j’allais aux jeux d’eau près de la maison avec ma fille et c'est à ce moment que j’ai vu pour la dernière fois de ma vie (du moins, à ce jour) la belle casquette avec des melons d’eau et des ananas dans la maison. Ne vous inquiétez pas, je n’ai pas fait l’erreur de l’amener au parc. J’ai plutôt dit à ma fille de la ranger pendant que je mettais de la crème solaire à mon fils.

Quand nous sommes revenus, la casquette était disparue. Mon petit doigt me dit qu’elle doit bien être quelque part, mais la mémoire de ma fille fait défaut. J’ai beau avoir mis la maison sens dessus dessous, je ne la trouve plus non plus. Je croise les doigts pour la retrouver un jour et je me demande si je dois me risquer à lui en prendre une autre ou si elle va, elle aussi, la perdre.

Ça prend combien de casquettes pour passer l’été avec un enfant déjà? 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES