Une journée à la garderie sous le thème « Orgueil et pyjama »

Crédit photo: Werbefabrik/Pixabay

La semaine dernière, mon bébé a vécu sa première journée pyjama à la garderie!

En voyant l’affiche qui annonçait la thématique du lendemain, j’étais ravie. C’est le fun, ça fait une journée spéciale. Et puis, pas besoin de penser à comment je vais l’habiller! Une étape de moins dans la routine du matin, c’est certainement un cadeau.
 


Crédit : Giphy

Je suis un peu naïve.

C’est l’été. Mon bébé dort en couche ou en cache-couche. Il n'a pas vu de pyjama depuis le printemps. Je n’étais toujours pas pour l’envoyer tout nu! Comme la nuit s’annonçait fraîche, j’ai décidé de lui en mettre un, pour une fois. Le choix disponible était plutôt limité. J’ai jeté mon dévolu sur un une-pièce qui allait sans doute ajouter à la tâche des éducatrices lors des changements de couche.



Crédit : Giphy

En me levant le lendemain, je me fais la réflexion que c’est plutôt rare qu’un bébé déjeune sans se salir. Le déshabiller pour le faire manger tout nu, puis lui remettre son pyjama ensuite? On vient d’ajouter une étape plutôt que d’en enlever une. De toute façon, je dois changer la couche.
J’ai quand même essayé de lui donner un déjeuner peu salissant et une grande bavette. Mission échouée, il y a quand même un bleuet qui s’est écrasé sur s’est faufilé jusqu’à sa cuisse. (Des bleuets dans un déjeuner peu salissant? Je vous ai dit que j'étais une maman naïve.)

Au moment de partir, j’ai donc sorti un deuxième pyjama, plus joli, neuf et pratique, en espérant que la journée ne soit pas trop chaude et qu’il reste confortable. J’ai une série de vieux cache-couches que bébé prend habituellement comme pyjamas, parce qu’ils font l’effet d’un vieux T-shirt qu’on porte pour dormir. J’en ai glissé un avec des pantalons style jogging et des shorts dans son sac, pour qu’il respecte encore le thème peu importe la température.
 


Crédit : Giphy

Finalement, pour une journée pyjama, j’ai revu le contenu habituel du sac à couches, j’ai réfléchi deux fois plutôt qu’une à comment j’allais habiller bébé et je me suis préoccupée des dégâts qui me passent habituellement par-dessus la tête (au propre comme au figuré, parce qu’il est capable de lancer haut!)
J’avais un espèce d’orgueil de mère qui voulait que mon enfant soit le plus beau, même en pyjama. Ça tombait quand même bien, parce qu’il en a reçu un  à sa fête, en juillet, et que je me demandais vraiment quand est-ce qu’il allait porter ça. #BébéBouillotte.

Quand j’ai finalement déposé mon enfant dans les bras de son éducatrice, elle lui a sourit et a dit : « Oh wow, tu es beau avec ton pyjama! »

J’ai eu un petit sentiment de satisfaction. #MamanFière.

Est-ce qu’on se met trop de pression pour respecter les thématiques de l’école ou de la garderie?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES