Vous aussi, vous êtes loin de votre famille? Si vous attendez votre premier petit bébé comme moi, vous avez peut-être les lèvres tremblantes quand vous pensez au fait qu’il ne grandira pas en présence de ses grands-parents ou de sa matante.

Je considère que je suis chanceuse. En plus de mon conjoint, j’ai des amies sur qui compter et ma belle-famille est présente. Et moi, ma belle-mère, ce n’est pas un monstre. Au contraire! Je sais que s’il y a quoi que ce soit, elle sera avec moi en moins de 30 minutes pour me rassurer.

Mais ça reste que des fois, la distance est pesante. Alors pour l’oublier, voici quelques trucs qui pourraient vous aider :

  • Exploitez la technologie au maximum. Un courriel, un texto, un appel, un coucou sur Facetime. Ça n’a pas besoin d’être bien long, et vous n’êtes pas obligés d’avoir grand-chose à vous dire. Juste le geste en tant que tel vous fera du bien.
     
  • Profitez des photos. Ce ne sont peut-être pas toutes des photos professionnelles, et parfois elles seront même affreuses. Mais vous serez contente que votre maman voie votre petit bedon tout rond ou votre enfant faire bravo avec ses mains.
     
  • Ne négligez pas la joie de recevoir un colis. Mes parents m’envoient souvent une petite surprise par la poste, que ce soit pour mon anniversaire, notre anniversaire de couple, la Saint-Valentin, ou juste pour faire plaisir. Ça met beaucoup de bonheur dans un cœur, pour bien plus longtemps qu’une journée.
     
  • Faites une virée chez vos proches, même avec un enfant. Eh oui! C’est ce que je me promets, de ne pas m’empêcher de faire 300 km pour voir ceux que j’aime avec ma petite. Ce sera un peu plus long que normalement s’il le faut, mais c’est important qu’on se rassemble de temps en temps.
     
  • Ne surchargez pas votre horaire pour les visites. Privilégiez des fins de semaine un peu plus tranquilles de temps en temps, que vous soyez chez vos proches ou qu’ils soient chez vous. Les agendas remplis à la minute près, c’est essoufflant et ça ne permet pas de profiter du moment.

​Et surtout… admettez que vous vous ennuyez, de temps en temps. C’est normal, peu importe l’âge, peu importe la situation.

Plus de contenu