Fils, 20 mois et des poussières, chante des chansons de Noël tous.les.soirs. depuis le 1er décembre.
 
Nous recevons 4 jours sur 5 des bricolages de Noël de la garderie, et c’est un vraiment un big deal pour lui. Il est si fier. 
 
Le build up pour la rencontre avec LE père Noël était géant. La rencontre se voulait être plus que parfaite. On espérait tellement qu’il soit « beau ». Avec une vraie belle barbe et une voix pleine de sagesse et de douceur.
 
Dimanche matin arriva, la grande rencontre était imminente.
Température parfaite pour l’attente extérieure du Dix30, en plus la neige tombait à gros flocons. Que demander de plus pour l’ambiance féérique de Noël!
 
Troisièmes dans la ligne, on est prêts. L’heure de l’ouverture arrive. Les lutins sortent pour nous accueillir et nous dire que le père Noël est prêt à nous recevoir.
 
Fils pourra ENFIN rencontrer le père Noël, lui faire un câlin, lui envoyer un bizou.

Crédit : Giphy
 
Nous enterons, le cœur léger, les yeux tout pétillants de Fils et les miens pleins d’eau tellement je suis émue. 
 
Je le dépose pour enlever son manteau et... coup de théâtre!
C'est le festival de hurlements, de pleurs et de petites mains qui m’agrippent en essayant de me grimper dessus qui commence.
 
Fils est tout simplement terrorisé par la présence du VRAI père Noël.

Je le reprends dans mes bras, il semble se calmer. Nous nous approchons tranquillement. Il me serre tellement fort autour du cou que j’ai l’impression qu’il préférerait faire fusion avec moi en ce moment que de s’approcher de cet inconnu.

 
Le père Noël, tellement doux, gentil et compréhensif essaye de ne pas le brusquer. Fils accepte aucunement de se faire toucher, se faire prendre n’est pas une option.
 
Dans le plus grand professionnalisme, il me dit de rester avec lui, debout, et que lui resterait un peu à l’arrière, pour ne pas l’effrayer davantage. 
 
La photo prise, nous recevons le cadeau, un superbe livre sonore de Noël. Fils le remercie et le salue. 
 
Après coup, nous lui demandons s’il est heureux d’avoir vu le père Noël et s’écrit « ouuuiiiiiiiiiiii, père Noël, père Noël ». Il a regardé la photo de longues minutes en faisant des Ho! Ho! Ho! et c’est à peine s’il n’a pas dormi avec son livre.

Crédit : Pixabay
 
La bonne nouvelle de l’histoire est qu’il ne se rappelle déjà plus la terreur, je crois que nous avons bien respecté ses limites et il adore autant le père Noël. Tellement qu’il se réveille la nuit pour chanter « petit papa Noooooël ». #TrueStory
Page d'accueil