Horloge biologique masculine : remettre les pendules à l'heure

Crédit photo: Markus Spiske/Pexels Horloge biologique masculine : remettre les pendules à l'heure

Confidence : je suis plus à l’aise avec les femmes qu’avec les hommes et donc j’ai plus d’amies que d’amis. Ce qui explique probablement pourquoi je contribue à un site de moms. D’ailleurs, ça m’est arrivé de nombreuses fois de parler projets familiaux avec mes amies. C’est souvent à ce moment qu’elles me lancent leur regard habituellement réservé au gars un peu trop entreprenant et saoul à 10 minutes de la fermeture du bar. Pourquoi? La fameuse Horloge biologique. Oui, oui, « Horloge » avec un H majuscule, ça fait plus peur.

Selon mes amies, je suis chanceux, car je n’ai pas de date de péremption : je peux être papa jusqu’à mon dernier souffle. Mon rêve! #Not Tandis que pour elles, à quarante ans, sur le coup de minuit, leurs ovaires se transformeront en citrouilles. Plus sérieusement, je compatis, je comprends qu’il s’agisse d’un sujet sensible, qu’il puisse causer chez certaines beaucoup d’anxiété et une peine profonde. Respect! Cela dit, ce n’est pas vraiment vrai. Oh, je ne vous mecspliquerai pas votre biologie, mais j’ai envie de remettre les pendules à l’heure en ce qui concerne celle des hommes.

Respect

Crédit : Giphy

Tout d’abord, oui, contrairement à vous, mes deux usines produiront jusqu’à ma mort, mais côté qualité, on repassera. En vieillissant, mes petits travailleurs font de plus en plus les coins ronds et les pauses-café sont de plus en plus longues. Pire, ça ne commence pas à 40 ans, mais à partir de 24 ou 25 ans. En effet, c'est à cet âge que la chaîne de montage perd en efficacité et la production chute de 2 % par année. #LaFauteDuSyndicat

Ensuite, on parle souvent du risque de fausse couche liée au vieillissement chez les femmes, mais on oublie que les hommes aussi y sont pour quelque chose. En effet, une femme voit son risque de fausse couche augmenter selon l’âge de son partenaire. Concrètement, le risque triple entre un homme de 25 ans et de 35 ans. Un excellent argument pour les dames appréciant les hommes plus jeunes. Puis, c’est bien joli de parler de productivité, mais il faut aussi livrer la marchandise. Après 40 ans, un homme sur quatre aurait des problèmes érectiles. #JeToucheDuBois C’est comme si Cendrillon disait à sa fée-marraine qu’elle restait à la maison à soir.

à soir, je dors

Crédit : Giphy

En somme, oui, la shop peut fonctionner jusqu’à la fin, sauf que les millions de Lamborghinis laissent place à des milliers de Ladas, et la livraison n’est plus garantie. La nature est bien faite, même si les mécanismes sont différents, nos horloges biologiques sont sensiblement settées à la même heure.

Un vieux spermatozoïde

Crédit : Giphy

P.-S. À mes chères amies, ne me rejetez plus quand moi aussi je panique un peu à penser que la quarantaine arrive à grands pas.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES