eBay pour bébé : des trucs pour économiser

Crédit photo: Stickpng eBay pour bébé : des trucs pour économiser

Ma copine et moi faisons la liste des trucs à acheter avant l’arrivée de bébé : $$$. Bien sûr, la famille et les proches aident en donnant meubles, vêtements et autres objets pour bébé dont j’ignorais l’existence jusqu’à récemment. (Hein, un Cocoonababy?!)

C’est super, mais disons qu’elles et ils n’ont pas tout et il y a aussi des choses que nous préférons acheter par nous-mêmes. J’ai décidé de me tourner vers eBay, notamment. Mes premiers achats remontent à 1999, je n’avais pas encore 18 ans, j’envoyais des mandats postaux pour des Transformers… Ouais… Une autre époque… Bref, je vous partage mes trucs pour ce fameux site d’enchères.

1. Temps et patience
Il faut temps et patience pour dénicher l’aubaine. Donc, si le transat de bébé tient avec du duck tape et de la broche, oubliez eBay. En regardant ma copine chasser les aubaines, je réalise qu’on a souvent le réflexe de vouloir acheter vite, de croire qu’on ne verra plus jamais de tapis de jeu en forme de pieuvre multicolore. FAUX!

Bon, si vous tombez sur un Stradivarius signé par Beethoven qui a survécu au naufrage du Titanic à 5 $, c’est autre chose. Il faut faire attention, car on peut vite attraper « la fièvre de l’enchère » : s’entêter, surenchérir et finalement payer 50 $ pour un kit de bavettes qui vaut 15 $. Bien sûr, vous avez autre chose à faire que de regarder matin, midi et soir pour une gigoteuse. Sachez qu’eBay offre la possibilité de programmer des alertes vous informant quand l’objet tant convoité est sur le marché.

Crédit : Giphy

2. Se faire une tête sur les prix
eBay est une drôle de bebitte. Parfois, c’est l’endroit où vous trouverez les meilleurs rabais, et d’autres fois, pas du tout. Alors, donnez-vous du temps pour connaître la valeur d’un produit sur eBay. Personnellement, si l’objet usagé n’est pas au moins à la moitié du prix du neuf, je regarde ailleurs si je ne peux pas trouver des rabais plus intéressants. Ce n’est pas une question de culte de la nouveauté, mais plutôt celui de la garantie. Obtenir un rabais de 25 % pour un moniteur qui explose le troisième soir : c***ant!

Crédit : Giphy

3. Adieu chiffres ronds
Ne misez pas 50 $, mais plutôt un très exotique 51,67 $. C’est simple, vous jouez avec la vieille stratégie de marketing du « 99,99 $ ce n’est pas 100 $ » à votre avantage. Si une personne s’était dit : « pas plus de 50 $ », avec votre 51,67 $, vous gagnez la mise. Évidemment, un peu comme le pourboire, ajustez « l’ajout » proportionnellement au prix de l’objet.

4. Les frais de livraison, les douanes, les taxes et autres surprises
C’est souvent le piège des débutant.e.s : on voit un produit neuf à un dixième du prix vendu en Chine (qui a dit « contrefaçon » ?!) et, tout.e excité.e, on pèse sur le bouton « achat immédiat ». Au moment de payer, les frais de livraisons sont de 70 $, c’est quand même un rabais, vous payez. Un mois plus tard, vous recevez une lettre du lutin des douanes et de la fée des taxes : ciao économie! Pour des produits neufs, évitez de magasiner en dehors du Canada, des USA et du Mexique. #AdieuALÉNA?

Pauvre Trump #not

Crédit : Giphy

5. LES PETITS CARACTÈRES
Vous tombez sur une aubaine qui semble trop belle? Les photos de l’annonce sont tirées du site Web du produit? La vendeuse ou le vendeur n’a pas un grand historique de ventes?  En cas de doute, lisez bien toute l’annonce.

Crédit : Giphy

6. Amusez-vous!
Avouons-le, on achète aussi sur eBay pour le plaisir et l’excitation des enchères. Laissez un commentaire si vous êtes intéressé.e.s à lire des conseils concernant les enchères précisément.

Crédit : Giphy

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES