À la recherche du prénom perdu

Crédit photo: Indiana Jones and the Raiders of the Lost Ark/Capture d'écran À la recherche du prénom perdu

En tant que personne ayant un prénom, avouons-le, bâtard (je t’aime maman), je me sens interpellé par les listes de prénoms « exotiques » que les médias sortent chaque année. Je vacille entre « Meh, vivre et laissez vivre » et « Ciboire, y’a pas une loi contre ça?! »

Peut-être parce qu’enfant, j’ai eu le droit à mon lot de jokes plates (« t’as dû apprendre ton alphabet en même temps qu’écrire ton nom », « ça ne doit pas rentrer dans un formulaire », « tu dois traîner ton permis dans un cartable », etc.) et que ç'a été le cas pendant très longtemps. M’enfin, j’ai appris à rapidement en rire et j’ai développé l’autodérision. Bref, je compatis pour les enfants ayant des prénoms étranges, je suis l’un des vôtres! #TeamPrénomBâtard

Tout ça pour dire que ma copine et moi cherchons des prénoms et ce n’est pas évident. De mon côté, j’aime les vieux prénoms, le genre qui datent d’avant la naissance du petit Jésus. #Antiquité Par contre, je suis conscient qu’appeler une petite tête blonde Ptolémée, Thucydide ou Hatshepsut, c’est un peu le souscrire à une assurance baffes-à-la-récréation. Du côté de ma copine, elle aime les prénoms courts, très courts, trop courts à mon goût.

Moi qui vient de trouver un vieux prénom et la réaction de ma blonde

Moi qui découvre un vieux prénom et la réponse de ma blonde
Crédit : Giphy

Par chance, le prénom masculin est (presque) trouvé, car nous étions d’accord que sur un seul. C’est celui féminin qui pose problème et on a zéro technique. On cherche des prénoms ici et là, on propose et si ça ne plaît pas, on recommence. Sinon, je répète toujours les mêmes trois prénoms en espérant qu’elle ait une révélation ou simplement cède. Pour le moment, c’est peu concluant... #2TêtesDeCochon

Cela dit, nous sommes aussi d’accord sur certains points : ni trop commun, ni trop rare et pas d’orthographe exotique. #Will-Lyam Puis, on veut aussi éviter les effets de mode (salutations aux Kevins), les jeux de mots poches, les prononciations qui vous massacre un prénom : Lindââââ.

Elvis Gratton et sa Lindâââ

Elvis Gratton et sa Lindâ
Crédit : Gfycat

Quand on y pense, trouver un nom, c’est une lourde responsabilité. C’est la première pierre de l’identité d’une personne. Puis, comme tout parent, on veut leur meilleur pour notre enfant. En somme, on s’entend pas mal sur la même chose que la majorité des couples. Mouais, je vais continuer à fouiller sur la banque de prénoms de Retraite Québec

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES