On connaît enfin les lauréat.e.s du Prix des libraires du Québec Catégorie jeunesse

Crédit photo: Prix des libraires On connaît enfin les lauréat.e.s du Prix des libraires du Québec Catégorie jeunesse

Chez TPL Moms, on aime vraiment beaucoup la lecture, autant pour nous-même que pour les minis.

C'est tellement une belle manière de découvrir des univers différents et stimuler son imagination et sa créativité.

Hier, c'était le dévoilement des lauréat.e.s du Prix des libraires du Québec dans la Catégorie jeunesse, et on est vraiment contentes de vous les partager! Ce sont trois livres québécois et trois livres hors Québec, élus par l’ensemble des libraires du Québec, qui ont été couronnés.

Cette année, les auteurs et les autrices ont abordé des thèmes peu communs en littérature jeunesse : la surconsommation, les changements climatiques, le sort que nous réservons aux animaux, la déficience intellectuelle, etc. 

Aussi, c'est la comédienne Catherine Trudeau qui est l'ambassadrice de la catégorie Jeunesse.

Voici les lauréat.e.s: 

QUÉBEC

0-5 ans
Mon frère et moi, Yves Nadon et Jean Claverie (D’eux)
« Un album tendre où les mots et les illustrations ne font qu’un. » (Karine Hudon, Librairie Carcajou, Laval)

6-11 ans
Le livre où la poule meurt à la fin, François Blais et Valérie Boivin (Les 400 coups)
« Grâce à Catherine, cette poule qui dépense à outrance l’argent qu’elle n’a pas, François Blais offre un album hilarant où l’impertinence du ton n’affecte pas la pertinence du propos. » (Chantal Fontaine, Librairie Moderne, Saint-Jean-surRichelieu)

12-17 ans
Au carrefour, Jean-François Sénéchal (Leméac)
« Un récit poignant, tendre et lumineux, écrit avec beaucoup de sensibilité. » (Virginia Houle, Librairie Le Repère à Granby)

HORS QUÉBEC

0-5 ans
Le secret du rocher noir, Joe Todd-Stanton (École des loisirs)
« Véritable bijou visuel. » (Catherine Chiasson, Librairie Bric-à-Brac à Montréal)

6-11 ans
Jefferson, Jean-Claude Mourlevat et Antoine Ronzon (Gallimard jeunesse)
« Un roman d’enquête et d’aventure aussi intelligent que captivant qui questionne nos préjugés ainsi que l’état conflictuel de nos relations avec les animaux. » (Vicky Sanfaçon, Librairie Pantoute à Québec)

12-17 ans
Sirius, Stéphane Servant (du Rouergue)
« Stéphane Servant, réussit, avec Sirius, à redéfinir le genre post-apocalyptique en nous offrant un roman d'une humanité redoutable. » (Katia Courteau, Librairie Le Port de tête à Montréal)

Bonne lecture!

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES