Le #CheeseChallenge : non merci, très peu pour moi...

Crédit photo: Montage, Capture d'écran YouTube Le #CheeseChallenge : non merci, très peu pour moi...

Dans ma famille ça taquine, je me suis fait taquiner énormément, j’ai taquiné tout autant et je compte bien initier ma fille à la pratique. Par contre, quand je tombe sur des trucs comme le #CheeseChallenge, je me dis qu’on n’a pas tous le même sens de l’humour. Pour résumer le challenge, c’est lancer une tranche de fromage Kraft dans la face de votre poupon, le tout filmé. Habituellement, la tranche colle, bébé reste bête ou pleure. 

Mouais, gros challenge
 


Crédit : Giphy

 

Pour moi, une bonne taquinerie, elle ne doit pas être faite aux dépens de la personne, cette dernière doit pouvoir rire de la blague. Évidemment, quand bébé ne parle pas ou que l’enfant n’est pas capable de comprendre l’ensemble de l’œuvre, c’est plus compliqué. Dans ce cas, je m’imagine ma fille dans la vingtaine assistant à la taquinerie : est-ce qu’elle trouverait ça drôle ? #ÇaVautCequeÇaVaut

Pour m’assurer que ça soit drôle, je m’assure d’avoir l’air aussi, sinon plus niaiseux que la « victime ». T’sais, niaiseux positif, niaiseux drôle, pas niaiseux Trump et cie. La différence est souvent dans le temps ou l’effort derrière la niaiserie. Concrètement, c’est la différence entre garocher une tranche de fromage dans la face de bébé et déguiser bébé en petit-vieux.

 


Crédit : Giphy

Pourquoi j’écris sur la taquinerie? Parce que je trouve qu’il y a beaucoup de vidéos de coups chien sur Internet. Le genre « je vais réveiller mon chummy à coup de klaxon à 3h du mat’». On s’entend, les gens font ça pour le fame et ça m’écœure. Parce que c'est souvent aux dépens d'une autre personne.

Pour moi, c’est important que ma fille sache faire des blagues et des taquineries. D’une part, ça fait travailler le ciboulot : c’est de l’observation, il faut trouver l’angle, le contexte et prédire la réaction de l’autre. Ensuite, parce qu’on taquine, il faut accepter d’être taquiné et ça permet apprendre l’autodérision. Je ne sais pas trop si c’est moi, si c’est l’usine d’autodérision qui a fait bankrupt, mais il me semble qu’on est collectivement en rupture de stock. Il me semble que c’est important de ne pas trop se prendre au sérieux, d’être autocritique, mais sans culpabiliser à fond et je trouve que l’humour développe cette capacité.

Finalement, la taquinerie c’est la fine fleur de l’amitié, c’est une des nombreuses manières que les humains ont inventées pour montrer à l’autre de l’affection. Puis, c’est peut-être moi, mais une tranche de fromage orange dans face, je n’y vois pas de l’amour.

P.-S. Sauf petite exception pour les accidents (évidemment personne ne doit être blessé), ce n’est pas du grand humour, mais ne boudons pas notre plaisir de voir une personne tomber dans une fontaine parce qu’elle était sur son cellulaire. 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES