Vivre le cirque aux portes de l'adolescence

Crédit photo: https://pixabay.com/fr/illustrations/poudlard-chouette-hedwig-2036645/ Vivre le cirque aux portes de l'adolescence
Nous avons choisi de fonder notre famille à Vaudreuil-Dorion, petite ville sympathique en banlieue de Montréal qui n’a rien à envier aux autres! Notre communauté est très axée sur la culture et les valeurs familiales. Mais la grande fierté de notre ville, c’est le cirque.
 

Crédit : Maria Michelle/Pixabay
 
Nous avons un méga festival qui mélange les festivités de la fête nationale à la magie du cirque. Et, depuis quelques années, notre commission scolaire présente le seul festival scolaire des arts du cirque au Québec qui s’échelonne durant les mois de mars et d’avril.
 
Ce mouvement est né à l’école du Papillon-Bleu (que ma fille fréquente depuis la maternelle) sous l’impulsion des deux enseignants en éducation physique. Une partie du programme éducatif est consacrée au cirque. Grâce aux équipements et aux installations dont l’école dispose, les enfants ont la chance d’expérimenter différentes disciplines tout au long de leur parcours académique : jonglerie, tissu aérien, trapèze, acrobatie, unicycle. Mais, là où ça devient vraiment sérieux, c’est lorsqu’ils arrivent en sixième année.
 
Ma fille attendait ça depuis le tout début de son primaire. C’est presque la totalité de leur cours d’éducation physique qui sont axés sur les disciplines du cirque, et pour cause. Ils passent une grande partie de l’année à préparer un spectacle où chacun apporte sa collaboration. Et cette passion du cirque s’est rependue au-delà des murs du Papillon-Bleu : depuis quelques années déjà, plusieurs autres écoles de la commission scolaire présentent tour à tour leur production dans le cadre de ce festival. Les écoles assistent entre elles aux différents spectacles et chacun d’eux est également présenté au grand public.
 
Cette année, le spectacle du Papillon-Bleu est inspiré du monde magique d’Harry Potter… de quoi plaire à la Potterhead qu’est ma fille! Depuis l’automne, les élèves ont bâti des chorégraphies et des numéros, ont peaufiné leurs talents lors des périodes consacrées au cours d’éducation physique en plus de nombreux midis et journées prévues à l’élaboration du spectacle. Ils ont été coachés par les enseignant.e.s et par des spécialistes venus leur apprendre les secrets de leur art. Ils ont construit des décors et des accessoires, ont fait des répétitions sur la grande scène. Et cette semaine, ils ont eu la chance de présenter cinq fois le fruit de leurs efforts devant des centaines de spectateurs. Une véritable production avec rideaux, coulisses, effets visuels et sonores dans une grande salle de spectacle.
 
Ayant assisté à la représentation, j’ai été émerveillée et fière. Peut-être que mon objectivité doit être remise en cause me direz-vous (mon enfant étant sur la scène). Mais au-delà de ma fierté toute maternelle, j’ai été éblouie par la qualité des numéros, la précision des mouvements et la magie transmise lors de la représentation. Tous les enfants, peu importe leur discipline, ont été géniaux. Ils ont été tout à la fois acteurs, acrobates, jongleurs, clowns, athlètes et magiciens en herbe. Ce fut une soirée magnifique!
 
Et moi, à travers mon enfant, je sais tous les efforts et toutes les heures qui ont été mis dans cette réalisation. Je l’ai vu pratiquée à la maison plusieurs fois par semaine. Je l’ai entendu me raconter les différents entraînements, les progrès de ses camarades. Les idées qui sortaient au fur et à mesure de l’élaboration des tableaux.
 
Ce fut une expérience enrichissante pour tous ces jeunes, un rite de passage vers le secondaire qui leur apprend qu’avec le support et la persévérance, bien des portes s’ouvrent devant eux. Après la représentation, je voyais chacun de leur visage, heureux et reconnaissant. Je revoyais certains enfants qui étaient venus jouer à la maison, qu’on avait rencontrés quelque part. Comme ils avaient grandi, mûri. Traverser les portes de l’adolescence accompagné de la magie et de l’émerveillement qu’offre le monde du cirque, c’est quelque chose que j’aurais bien aimé vivre à cet âge!
 
Je suis heureuse que ma ville, mon école offrent à leurs jeunes cette chance unique. Une expérience à la fois sportive, créative et qui encourage leur persévérance et leur esprit d’équipe.  Ce seront pour plusieurs, j’en suis sûre, de beaux souvenirs qu’ils garderont pour toute la vie!

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES