Le camp de jour? Déjà?!

Crédit photo: MI PHAM/Unsplash Le camp de jour? Déjà?!

Cet été, ce sera le premier été où mon garçon fréquentera les camps de jours. Jusqu’à cette année, le CPE ayant pris soin de s’occuper de lui nous permettait de ne pas avoir trop de casse-tête en période estivale. Mais là, c’est le grand envol. Après sa maternelle, il participera au camp de jour municipal.

J’sais pas vous autres, mais moi, le camp de jour, ça me stresse. Déjà, j’ai trouvé au début de l’année scolaire qu’il y avait un bon «gap» entre l’école et le CPE. Au CPE, tu sais pratiquement l’heure, la texture et la couleur du caca de ton enfant. À la maternelle, ciao bye la communication. Si t’as des nouvelles de la prof, c’est que ça roule moyen avec ton kid. J’ai travaillé trois étés dans les camps de jours comme moniteur. Et Dieu sait qu’avec le nombre d’enfants qui sont inscrits dans chaque groupe, on a encore moins le temps de parler avec les parents le soir venu. Et je me souviens aussi que c’est pas mal plus wild que l’école, le camp de jour : des moniteurs ben ben chills, des activités nouveau genre, des épidémies de poux, et puis du lâcher-prise pour les parents.

Source : Giphy

Et dans notre ville, c’est pas donné, le camp de jour. En fait c’est pas tant le camp de jour qui n'est pas donné. C’est surtout le service de garde du camp de jour. Parce que, dans la vie, peu de gens travaillent de 9h15 à 16h00 du lundi au jeudi et juste le vendredi avant-midi et ce, pendant juste six semaines dans l’été. Mais bon, au moins, on peut se compter chanceux d’avoir ce service là (vie de région represent).

T’sais, je chiale ben, mais j’suis bien content que mes enfants puissent participer à ce genre d’activité. Le camp de jour, c’est la folie, les jeux à n’en plus finir, les nouvelles amitiés pis toute le reste. C’est aussi l’endroit où tu apprends à faire des choix. Jusqu’à maintenant, mon garçon a toujours su faire les bons, mais l’été c’est un superbe terrain d’apprentissage pour ça. Tous ses enfants de différentes écoles qui convergent vers un seul point, ça remet les choses en perspective. De ce que je me souviens, mes années de camp de jour restent de mémorables moments qui ont construit des amitiés solides et durables. Ça a toujours été pour moi aussi un endroit où lâcher mon fou et profiter à plein de l’été.

Alors, au fond, pourquoi est-ce qu’on s’inquiète des camps de jours? On y est presque tous passés, et on a bien aimé? Non?

Quels sont vos plans pour vos enfants d’âge scolaire cet été? Vous avez des appréhensions?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES