La station déjeuner : le snooze du parent somnolent

Crédit photo: twinsfisch/Unsplash La station déjeuner : le snooze du parent somnolent

On meurt pas de fatigue? Pas sûr de ça…

Dans la vie, la chose que je préférais faire avant d’avoir des enfants, c’était dormir. Dormir tard le matin, faire des siestes, partout, tout le temps. Donnez-moi un endroit, même pas besoin d’être confortable, pour m’évacher, et je vais dormir. Pas besoin de vous dire que depuis cinq, bientôt six ans, mes passe-temps et loisirs ont beaucoup changé. Si on m’avait dit à l’époque, que mon horloge interne ferait en sorte que j’ouvre les yeux à 5h30 presque tous les matins, à force d’habitude, j’aurais sûrement ri très très fort.

 

Eh oui, j’ai deux petits lève-tôt. Pendant près de six mois, l’été de ses un an, mon fils s’est levé à 4h30. Oui, j’ai essayé les trucs. « Retourne à ta chambre, c’est encore la nuit », la Grow-Clock et tous ces vendeurs de rêves pour les parents à bout de sommeil. Je me suis donc résigné à dormir tôt, me disant que je pourrais me lever tôt le lendemain sans chigner. Faux. Ça n’a jamais marché.

 

L’hiver dernier, on m’a diagnostiqué une dépression majeure. Pas besoin de vous dire que le besoin de sommeil s’est fait sentir rapidement. Une tonne de brique, dans ma face. Les premières semaines, j’ai dû dormir des six à huit heures dans ma journée pour m’en sortir, et ce, en n’ayant aucun problème à me coucher le soir. Alors j’ai rapidement dû trouver des stratégies pour me permettre de me reposer la semaine où j’avais mes enfants.

 

Au départ, la culpabilité m’a empêché d’utiliser la technique « Tiens garçon mon ordinateur, tiens fille, mon iPad. Allez donc écouter un peu de Netflix dans vos lits mes beaux cocos d’amour ». Toutefois, cette culpabilité s’est rapidement métamorphosée en plaisir de dormir jusqu’à « au moins » sept heures le matin. Puis est venu l’enjeu de l’autonomie. « Papaaaaa! J’ai faim.»

Source: Giphy

J’ai donc trouvé une idée extraordinaire, le saint Graal des parents de petits oiseaux du matin : La station déjeuner. Je crois que la première fois que j’ai vu ça, c’était sur Pinterest. Il s’agit d’un simple coin de la cuisine où tu rends disponibles des articles pour que tes enfants se fassent à déjeuner eux-mêmes. J’ai trouvé dans un magasin à un dollar des plats en plastique de type « vrac » avec une petite porte en avant et une petite pelle, parfaite pour les céréales préférées des enfants. Puis, j’ai aussi mis à leur disposition un plateau avec des bols (ils ont accès au tiroir à ustensiles) et un autre avec des compotes en sachets et des fruits frais. Dans la porte du réfrigérateur, à leur niveau, j’ai mis une bouteille avec du lait et un couvercle qui se referme, question d’éviter les dégâts matinaux juste à côté d’un choix de yogourts et de fromage. Et hop! Ils sont maintenant capables de se faire un petit déjeuner seuls le matin. Évidemment, j’ai supervisé les premiers matins pour m’assurer d’un certain contrôle-qualité, mais jusqu’à maintenant, c’est bien gagnant. Y’a de quoi égayer vos matins. Je ne dors pas vraiment plus longtemps parce que je n’arrive pas encore à m’assoupir quand je les entends se promener dans la maison, mais je peux flâner dans mon lit quelques dizaines de minutes de plus. Et ça, c’est oui!

Crédit : JP Morin

Je vous aurais volontiers mis plus de photos, mais mon ménage n'est pas fait.

 

Quels sont vos trucs afin de vous assurer d’avoir toutes vos heures de sommeil.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES