Je n'ai jamais eu peur de la piscine avant d'être maman

Crédit photo: Pixabay Je n'ai jamais eu peur de la piscine avant d'être maman

Avec l’arrivée de la chaleur et à l’aube des 2 ans de mon fils, je commence à craindre une chose que j’ai pourtant toujours aimée plus que tout... Ça m’a frappée de plein fouet ce printemps, alors qu’il était inévitablement attiré par la piscine, comme un super aimant activé par le « clic » de la barrière qui s’ouvre. J’ai pris pleine conscience de la responsabilité qu’entraînait le fait d’avoir une piscine avec de jeunes enfants et j’ai commencé à avoir peur. Pour en rajouter une couche, les mauvaises nouvelles ont commencé à sortir dans les médias…

  • À la mi-avril, alors qu’un enfant poussait son petit frère dans la piscine; le petit est décédé par noyade et son grand frère a failli y rester en tentant de le sauver ;
  • Au début du mois de mai, une petite fille qui a également été poussée par un autre enfant dans le ruisseau derrière la maison. Son corps a été retrouvé 2 semaines après le drame ;
  • La semaine dernière, un bambin de 3 ans est mort noyé dans la piscine familiale à Georgetown au Texas.

 

Ces trois tragédies m’ont profondément peinée et je tiens à offrir mes plus sincères condoléances aux familles et aux proches des victimes de ces drames. Malheureusement, et malgré toute la bonne volonté des parents, des accidents surviennent chaque année... et 2019 ne fait pas exception puisqu'en date du 13 juin, la Société de sauvetage a déjà recensé 17 noyades au Québec seulement. 

 

Comprenez-moi bien; j’adore l’eau, j’adore ma piscine et j’adore le lac bordant notre terrain au chalet. Je veux que mes enfants puissent profiter de cette source inépuisable de plaisir tout autant que moi, sans la craindre, mais en connaissant ses risques. Avec mon tortillon de presque deux ans, inconscient de tout danger et mené par son irréversible envie de s’affirmer et de découvrir le monde, j’avoue que j’ai peur... peur d’être inattentive un bref instant, peur que mon conjoint soit inattentif ou que « grand frère » oublie de refermer l’enceinte de la piscine.

 

En un instant, ces craintes sont devenues viscérales et pourtant, jamais elles ne m’avaient même effleuré l’esprit auparavant. Jamais la peur d’être confrontée à une noyade n’a été une inquiétude pour moi, probablement parce que ce qui peut m’arriver est bien moins effrayant (à mes yeux) que ce qui pourrait arriver à mes enfants. Je suis encore une jeune maman, j’apprends beaucoup et tous les jours. Maintenant, je dois apprendre à dompter cette peur afin de l’utiliser pour éviter un accident. #vigilance

 

Paraîtrait que l’inquiétude vient de pair avec le rôle de parent... visiblement je ne ferai pas exception à la règle !

 

En ce début d’été, redoublons de vigilance autour des plans d’eau que nous fréquentons et près des piscines. Et surtout, prenons le temps d’enseigner à nos jeunes comment s’y amuser sécuritairement afin d’éviter d’autres regrettables accidents.

 

Avez-vous déjà été confronté.e à une inquiétude nouvelle à cause de vos enfants ? Comment vous y êtes-vous pris.e pour la surmonter ?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES