Est-ce que l'arrivée de bébé doit nécessairement coûter la peau des fesses? (Non.)

Crédit photo: Gabby Orcutt/ Unsplash Est-ce que l'arrivée de bébé doit nécessairement coûter la peau des fesses? (Non.)

L’arrivée d’un enfant entraîne inévitablement des dépenses. Mais pour diminuer le stress (psychologique et économique) que ça engendre, il y a un moyen écolo de faire en sorte que ça ne coûte pas la peau des fesses. Comment c’est possible? Eh bien, le village du proverbe « ça prend un village pour élever un enfant » y est pour beaucoup. Notre fils aura bientôt un an et depuis sa naissance, on ne lui a presque rien acheté de neuf.

C’est en grande partie grâce à nos amis, nos familles et nos collègues. Beaucoup de parents de jeunes enfants ne savent plus quoi faire de tout le barda de leurs petits trésors et ça leur fait plaisir de donner au suivant. Quand les bébés sont grands, les dons sortent en boîte ou en gros sacs réutilisables. On n’est pas une famille carte de mode, alors on a gardé pratiquement tous les vêtements. Et notre fils est quand même bien beau sur ses photos! Mais si vous ne voulez pas tout garder, redonnez au suivant. Ceux qui vous ont aidés ne seront pas offusqués; ils voulaient donner, mais aussi débarrasser.

Aussi, les friperies reçoivent des tonnes d’articles pour bébés et enfants. Vous aimez moins acheter des morceaux d’inconnus parce que vous ne connaissez pas leur histoire ou qu’ils sont un peu tachés? Après un bon lavage, il n’y a pas de problème. Puis, de toute manière, vos bébés et vos enfants vont tout tacher. Tout. Chaque jour. Plusieurs fois par jour. C’est pour ça que ces types de boutiques sont encore plus intéressantes. Elles ont souvent des rabais qui, combinés aux bas prix réguliers, font plaisir au portefeuille. La friperie de notre quartier avait même une promotion qui permettait de remplir des sacs d’épicerie réutilisables pour cinq dollars! Bien sûr, il faut être patient pour trouver ce qu’on cherche si on a des désirs bien précis.

Maintenant, avec les réseaux sociaux et les sites de revente, il est encore plus facile de faire de belles trouvailles. Et pas besoin de se déplacer en risquant de revenir bredouille. Même si vous cherchez des objets de grandes marques, haut de gamme ou encore faits au Québec, vous en trouverez sûrement à vendre sur les réseaux sociaux. Sur divers sites web ou applications, il est aussi possible d’enregistrer vos recherches et de créer des alertes. C’est parfait quand on cherche un objet ou une marque en particulier.

Bien sûr, il faut rester prudents. Il est plus délicat de se procurer certains objets de seconde main comme les sièges d’auto, par exemple. On a reçu notre premier d’un membre de notre famille, alors on savait qu’il n’était pas accidenté et que sa date d’expiration n’était pas dépassée. On a aussi acheté le matelas du lit de bébé d’une personne de confiance. Pour ce genre d’objets, n’hésitez pas à demander autour de vous. Il est possible que vos proches n’aient pas encore lu le livre de Marie Kondo et qu’ils aient plein de petits trésors qui dorment dans leur sous-sol.

Acheter usagé, c’est bon pour votre portefeuille et pour la planète. Profitez-en. Et n’hésitez pas à redonner ou revendre au suivant, vous allez faire des heureux.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES