Une famille reconstituée, ça implique beaucoup plus de monde qu'on pense

Crédit photo: Benjamin Elliott/Unsplash

Souvent, quand on parle de famille reconstituée, on parle de la belle-mère/ beau-père, père/ mère et les enfants. On oublie que tout ce beau monde-là avait une vie avant. Et qui dit vie, dit famille proche ou non : grands-parents, tantes, oncles, etc. Et cette dernière, bien elle compte.

Il y a plus de 6 ans, je n’avais pas d’enfant. J’avais deux chats que je considérais mes enfants (oui, je suis de même et j’assume totalement). Mes parents étaient grands-parents des deux enfants de ma sœur. C’était notre vie de famille. Elle n’était pas parfaite, mais elle n’était pas compliquée non plus (Elle ne l’est pas plus aujourd’hui, maintenant que j'y pense).

Mais je suis tombée amoureuse… D’un gars… Qui avait (et a toujours) deux enfants… Ça a changé ma vie. Je suis devenue belle-mère à 30 ans, j’ai dû m’habituer à vivre avec des enfants et tout ce qui vient avec des enfants. Ma vie a fait un 180 degrés.

via GIPHY

Mais ce n’est pas juste ma vie qui a changé : celle de ma famille aussi. Mon neveu et ma nièce avaient maintenant des cousines, ma sœur avait des nièces et mes parents avaient d'autres petites filles. Et c’est ce que j’ai trouvé beau dans toute cette aventure : la création de relations familiales.

Mes parents ont « adopté » ces enfants-là, ma sœur aussi. Ils ont développé ensemble une chimie. Et c’est là que j’ai constaté que la famille reconstituée, c’est aussi les autres. On les oublie souvent. Non seulement un nouvel homme est dans ma vie, mais j'emmène des enfants dans ma famille. Et ils savent clairement que ces enfants ont déjà des grands-parents qui pourraient être sur leurs gardes.  Les divorces ne sont pas faciles sur les enfants, et, en tant qu’adultes, nous le savons.

Ils ont toutefois travaillé. Ils ont démontré, autant mes parents, ma sœur et les enfants, qu’une famille, ça se bâti à bout de bras. Que la famille, c’est plus que du sang. C’est des liens, des joies, des peines. Même avec la venue de ma fille, leur « vraie » petite fille, mes parents n’ont pas oublié ou mis de côté mes belles-filles. Elles sont incluses au même titre que les autres.

Aujourd’hui, j’entends les filles les appeler Grand-Papa, Grand-Maman et Matante et c’est de la musique à mes oreilles. C’est maintenant notre famille.

via GIPHY

 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES