BONNE NOUVELLE! La vente de chats, de chiens et de lapins sera interdite en animalerie

Crédit photo: Jametlene Reskp/Unsplash

ENFIN! Le genre de nouvelles qu’on aime lire. On a récemment appris que la Ville de Montréal interdira sur son territoire, dès janvier 2020, la vente d’animaux en animalerie. Bien qu’une demande de suspension du règlement ait été initiée par 25 animaleries, une juge de la Cour supérieure a rejeté l’argument avancé par les entreprises.

Le règlement 18-402 stipule donc que les animaleries ne pourront plus se procurer de jeunes animaux et devront plutôt aller chercher les bébés dans les refuges et les cliniques vétérinaires. C’est une excellente nouvelle, car à nos yeux, c’est un peu ridicule de mettre des animaux en vitrine comme on mettrait un t-shirt ou une paire de souliers. On sait aussi que ce ne sont pas toutes les animaleries qui ont de tels comportements de vente, mais reste que le principe à la base de « vendre » un animal est un peu particulier.

 

View this post on Instagram

Nous avons présentement plusieurs magnifiques animaux disponibles pour adoption, dont majoritairement des chats et des petits animaux, ainsi que quelques chiens adultes de grande taille. Et comme nous voulons trouver à chacun d’entre eux une famille adoptive aimante, nous avons décidé d’organiser un événement d’adoption spécial. C’est pourquoi ce vendredi, les frais d’adoption des animaux de 5 mois et plus seront absorbés par la SPCA de Montréal. 💕 The Montreal SPCA currently has many wonderful animals available for adoption, mainly cats and small animals, as well as a few large adult dogs. As we want to find a loving adoptive family for each animal, we decided to organize a special adoption event. That is why this Friday, the Montreal SPCA is absorbing the adoption fees for animals over 5 months old. . . . #adoption #adoptdontshop #adopt #cats #dogs #shelter #shelteranimals #animallovers #catadoption #dogadoption #smallanimals #spca #spcamontreal #montrealspca #montreal

A post shared by SPCA de Montréal (@spcamontreal) on

Et pour ceux qui diront « oui, mais il faut aussi payer quand on adopte à la SPCA et en refuge »; effectivement, mais le prix payé est considéré comme un frais d’adoption qui couvre bien souvent la stérilisation ainsi que les premiers vaccins de l’animal. Ce que les animaleries n’incluent que très rarement dans leur prix de vente.

Le règlement a été mis en place pour lutter contre la surpopulation dans les différents refuges et pour essayer de diminuer l’immense problème d’abandons sur le territoire de la Ville.

On salue bien fort l’action de la Ville sur le dossier, et on espère que cela créera un changement positif dans nos façons d’adopter nos belles petites bêtes poilues.  

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES