Le Jardin botanique prouve qu'on peut sauver l'environnement... avec des plantes!

Crédit photo: Mathieu Rivard/ Jardin botanique/ Espace pour la vie Le Jardin botanique prouve qu'on peut sauver l'environnement... avec des plantes!

En plus d'offrir des cadres enchanteurs dans lesquels toute la famille prend plaisir à faire un bon petit bain de nature, le Jardin botanique et Espace pour la vie inaugurent officiellement aujourd'hui Les marais épurateurs.

Faisant partie d'un projet plus grand de restauration du Jardin aquatique, il s'agit de la toute première station (sur un total de 7 à voir le jour) du Parcours des phytotechnologies qui vise à « démontrer toute l’importance de développer des alternatives propres et efficaces pour réduire la pollution de l’eau, des sols, de l’air et du bruit. »

Concrètement, il s'agit de deux marais filtrants (un à flux horizontal et l'autre à flux vertical) qui, ensemble, purifient l'eau et la libèrent des résidus qui s'y trouvent pour qu'elle puisse ensuite être utilisée pour arroser les plates-bandes de plantes ornementales.

Crédit: Mathieu Rivard/ Jardin botanique

« Ce fabuleux projet s’inscrit parfaitement dans la Stratégie montréalaise pour une ville résiliente de la Ville de Montréal et dans notre vision de promotion des technologies de pointe pour résoudre divers problèmes environnementaux auxquels sont confrontés les entreprises, les villes, les industries et même les citoyens. Nous sommes heureux de soutenir l’expertise unique développée par les chercheurs du Jardin botanique et de l’Institut de recherche en biologie végétale (IRBV) » a affirmé par voie de communiqué Mme Laurence Lavigne Lalonde, responsable d’Espace pour la vie au sein du comité exécutif.

C'est donc une belle occasion pour toute la famille de voir des solutions concrètes être mises en oeuvre pour résoudre la crise environnementale qui ne risque malheureusement pas de disparaître du jour au lendemain.

Heureusement que des initiatives comme celles-là voient le jour; ça donne espoir que des solutions (propres en plus) existent!

Lorsqu'il sera complété, le Parcours des phytotechnologies permettra aussi de diminuer l'effet îlot de chaleur du stationnement du Jardin botanique, de stabiliser les berges des étangs et de démontrer comment il est possible de décontaminer les sols et de réduire l'impact des bruits de la ville. Tout ça grâce à des milliers de plantes vivantes!

La nature a vraiment de quoi nous impressionner!

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES