Ma mini crise de la trentaine a failli me prendre mon couple

Crédit photo: Mayur Gala/ Unsplash Ma mini crise de la trentaine a failli me prendre mon couple

À l’aube de nos 10 ans de vie commune, j’ai TOUT remis en question. Eh oui, à l’approche de la trentaine et de notre 10e anniversaire, j’ai traversé une mini crise existentielle dans laquelle j’ai remis notre couple en question. Je croyais que je n’étais plus en amour; j’avais perdu les papillons et je m’étais perdue dans tout ça. 

Depuis le début de notre vie commune, nous avons mené à terme une succession de projets, nous avons fondé la famille de nos rêves, on s’est bâti une vie en fonction de nos attentes et puis un jour, sans trop m’y attendre, ça m’a frappée : je ne savais plus ce que je voulais, ni ce que je ressentais vis-à-vis mon homme et notre vie.

On va se le dire, avec 3 enfants en bas âge, nos moments tranquilles de couple sont d’une grande rareté. Nos matins à dormir collés sans presse ont cessé d’exister, la découverte de nos corps est souvent interrompue ou, tout simplement, la fatigue prend le dessus sur le désir.

Durant cette remise en question, j’ai entre autres reproché à mon homme le fait de ne pas me sentir attirante, séduisante, FEMME. Je me suis vite rendue à l’évidence que j’avais ma part de responsabilité dans tout cas.

En fait, avec nos horaires chargés, la première chose dont j’ai envie quand je franchis le seuil de ma porte est d’enlever ma brassière, mettre mes gros bas et enfiler mon pyjama. On peut-tu s’entendre sur le fait que même si je m’assume complètement au naturel, la semaine, je ne suis pas la plus coquette des petites mères.

Dans tout ce processus de distance entre nous, j’ai été honnête et transparente. On s’est assis, on a parlé et, ensemble, on a pleuré. Mon homme, il m’a écouté et, surtout, il a respecté que j’étais mêlée et que j’avais besoin de temps pour moi.

À un moment, j'ai imaginé tout quitter, tout lâcher et recommencer ma vie. Je me suis demandé ce que je voulais de l’homme idéal et ce que j’attendais de l’homme de ma vie. Rapidement, j’en suis arrivée à une conclusion: je partage ma vie avec mon homme idéal. 

C’est mon ami, mon amant, mon complice, mon homme, mon amour. C’est l’homme qui me fait rire même si ses blagues sont parfois trop prévisibles, c’est celui qui trouve ça cute de me voir dormir avec un cache-yeux, c’est lui qui installe chaque tablette dans ma maison et c’est lui qui partage les couvertures de mon lit avec moi, chaque nuit, depuis 10 ans.

10 ans, c’est long et j’ai eu peur. On s’est rencontrés jeunes adultes et j’ai eu peur qu’il ne me voie pas comme la femme que je suis devenue, la femme que j’ai envie qu’il voit. J’ai agi et j’ai décidé d’arrêter de le voir comme le jeune beau bonhomme qui m’avait charmée et maintenant je le regarde comme un homme, mon homme.  

Depuis, on se permet de prendre soin de nous, de se gâter, de se retrouver. Que ce soit assis à l’ilot un soir par semaine, sur l’oreiller quand je reviens de travailler à 22h, ou le temps d’une fin de semaine en amoureux, on prend le temps. On se parle, on s’écoute, on revoit nos priorités, on rit et on met du piquant dans notre routine de parents de 3 jeunes enfants. Puis, certains soirs, quand je suis Wild, je reste maquillée et j’attends l’heure du coucher pour enfiler ma jaquette.

Mais le plus important, j’ai accepté que les papillons aillent et viennent puisque j’ai la certitude que j’ai trouvé le bon.

 

Quels sont vos petits trucs pour préserver les papillons dans votre couple?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES