Une décision de cour permet aux villes de limiter la malbouffe près des écoles

Crédit photo: Christopher Flowers/Unsplash Une décision de cour permet aux villes de limiter la malbouffe près des écoles

Dans un article de La Presse, on apprend qu’il y a trois ans, l’arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce (CDN-NDG) a adopté un règlement pour encadrer et limiter l’aménagement de nouveaux établissements de restauration rapide. En réponse, l’association Restaurants Canada a amené la décision, et l’arrondissement, devant les tribunaux. Cette semaine, la Cour supérieure a rendu son jugement : les municipalités ont le droit d’utiliser le zonage pour limiter la malbouffe, surtout près des écoles.

 

Une analyse de l’Institut national de santé publique du Québec dévoilait, en 2015, que le risque de consommer de la malbouffe sur l’heure du midi était 50% plus élevé lorsque les élèves avaient accès à au moins deux restaurants rapides dans une zone de 750 mètres autour de l’école. C’est dans l’idée de lutter contre ce phénomène que l’arrondissement CDN-NDG a adopté son règlement contesté en cour.

 

Plutôt que de permettre à de nouveaux établissements de restauration rapide de s’installer près des écoles, l’arrondissement souhaite favoriser des commerces de proximité et les transports actifs.

L’association Restaurants Canada pourrait toutefois porter la décision en appel et n’a pas encore confirmé son intention de le faire ou non.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES