«Ah, dans mon temps, y’avait pas de table à langer dans les toilettes des hommes! Aille hein! On étais-tu ben? Pas obliger de changer de couche, on avait un breakPetit rire awkward.

 Cette phrase qui paraît un peu banale a été dite à mon mari il y a quelques mois, lors d’un brunch au restaurant alors qu’il changeait la couche de notre fille. C’était une petite pique de plus par rapport à son rôle de Papa. Je trouve que les papas sont encore trop perçus comme ayant un « moins grand rôle ». On parle encore de papa qui garde les enfants au lieu de s’en occuper. C’est un rôle qui n’a pas beaucoup de soutien alors qu’à l’inverse, on retrouve mille et un ouvrages qui expliquent la maternité de fond en comble. La société préfère parfois lever le nez sur le rôle du papa et regarder la maman parler à la place, car elle seule peut connaître leur enfant, t’sais! #Not

La société minimise le rôle que joue papa, les tâches qu’il accomplit dans le développement de l’enfant. On a encore trop tendance à oublier que maman et papa sont une équipe à parts égales pour élever, éduquer et veiller au développement de leur enfant dans la société. Pourquoi minimise-t-on autant le rôle de papa dans la société d’aujourd’hui? Pourquoi est-ce normal de me faire dire que je suis chanceuse, car papa m’aide et change les couches? Autour de moi, je vois plusieurs papas dévoués à leurs familles, des papas qui prennent le long congé parental pour être avec les enfants. J’ai l’impression qu’on garde encore l’image du papa des années 50-60 qui va travailler, revient le soir avec le souper prêt sur la table et regarde la télévision avec les enfants le soir, ce qu’on pouvait presque désigner comme étant du temps de qualité à l’époque. Pourtant, la réalité est tout autre aujourd’hui et il faudrait revoir nos standards actuels de l’unité familiale.

Je sais cependant que ce n’est encore pas le cas à toutes d’avoir un papa investi (on peut aussi le blâmer en partie sur la société!). J’ai un Super-Papa Super-Investi dans la vie de nos enfants. Il prend sa part égale de tâches avec les enfants et encore plus lorsque j’étais enceinte. Il change les couches, se lève la nuit pour donner le biberon, donne le bain, réconforte, s’amuse avec le bébé, connaît tous les aspects de la personnalité et du développement de notre enfant. Je ne suis pas inquiète s’il va seul chez le médecin, il n’oubliera pas de donner certains détails ou de poser certaines questions qui nous chicotent. Je n’ai pas non plus à lui tordre le bras si j’ai une sortie un soir; on a fait l’enfant à deux. On se donne le droit de sortir chacun de notre côté et l’autre prend la relève au besoin. Nous agissons en équipe et c’est ce qui fait la force de notre couple comme de notre famille. 

Je viens de donner naissance à ma deuxième la semaine dernière, j’ai donc eu la visite de l’infirmière du CLSC qui m’a remis à la fin de sa visite un dépliant qui explique aux mamans comment laisser papa s’occuper du poupon. Elle a pris soin de peser ses mots pour me faire comprendre que je devais laisser la place à papa, qu’il avait un rôle clé dans le développement de notre enfant. Même si son message était plutôt pour passer un avertissement, j’ai quand même eu une brève lueur d’espoir de voir qu’on commence enfin à accepter le papa à part entière dans l’unité familiale.

Avez-vous vécu des moments où la société réduisait ou minimisait le rôle du papa dans votre unité familiale? 

Plus de contenu