Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour que notre petit bébé d'amour cesse de pleurer? Moi qui croyais avoir beaucoup d’imagination quand je n'étais pas encore maman…Mais ça, c’était avant que j’entende les tout premiers pleurs de mon petit bébé et que, grâce à lui, je puisse enfin exploiter le plein potentiel de ma créativité sans limites! MERCI à toi, ma fille !

En effet, qui aurait cru que j’allais…

  • Redécouvrir le bonheur de faire tout le zoo de Granby en ombres chinoises sur le plafond.
  • Te porter dans toutes les positions possibles pour essayer de te calmer: debout, assise, semi-assise, semi-debout, couchée, semi-couchée, sur l’épaule, semi debout-assise-couchée-sur-l’épaule.
  • Devenir incollable sur Mozart, Bach ou Beethoven et connaître toutes les playlists de « musique classique pour bébé » sur Spotify et Youtube.
  • Ne JAMAIS m’arrêter net au feu rouge, mais ralentir quelques mètres avant pour avancer millimètre par millimètre pour ne surtout pas faire disparaître ce doux ronronnement de moteur.
  • Être à deux doigts d’avoir une tendinite au poignet à force d’avoir bercé ton petit lit à côté du mien en pleine nuit, car il m’était physiquement impossible de me relever une 14e fois en 52 minutes.
  • Ne plus oser bouger d’un poil quand tu as cessé de pleurer sur moi au risque de te réveiller (un immense merci à mon chum de m’avoir apporté de la nourriture pour tenir le siège).
  • Presque prendre goût au sport à force de me faire les muscles des bras et des cuisses en faisant des tractions-portées pendant des heures!
  • Découvrir des ressources infinies de faces et de sons surprenants et inédits, que je ne me savais même pas capable de faire.
  • Être super heureuse de descendre deux étages d’escaliers dans le froid et la tempête en portant la poussette puis la nacelle pour avoir le plaisir de te voir t’endormir paisiblement dans les prochaines secondes de balade.
  • Réinventer toutes les paroles oubliées de mes comptines d’enfance pour te bercer jusqu’à ce que je me rende compte que c’est l’air de l’hymne américain que je te fredonne depuis le début.
  • Comprendre que de tenter délicatement de te remettre au lit après que tu te sois endormie paisiblement sur moi bien au chaud, bien blottie contre moi, ÇA NE FONCTIONNE PAS! Aussitôt reposée dans ton petit lit, tu ouvres délicatement un petit oeil, puis l'autre, puis les deux en même temps, puis tu regardes autour de toi et là, tu te rends compte de la supercherie… AU SCANDALE! Tu hurles alors de plus belle!

Après tout, tu as bien raison de te faire entendre; je sais maintenant que tu n’es pas dupe, que tu ne te laisseras pas faire et que tu as du caractère, ma fifille! C’est une bonne chose dans la vie, non? 

Mais bon, si votre bébé à vous se laisse duper (même juste de temps en temps), pourriez-vous me donner le secret, par pitié?

Et vous, c'est quoi vos trucs et astuces pour calmer votre bébé?

Page d'accueil