4 raisons inédites de célébrer la fête des Mères

Crédit photo: Pexels

Malgré toute la situation qu'on connaît et l'impossibilité de se rassembler en famille (à part si tout le monde habite ensemble), j'avais envie de vous dévoiler 4 raisons inédites de célébrer la fête des Mères! Parce que nous méritons, en tant que mamans, que notre existence soit soulignée (et pas juste le jour de la fête des Mères, mais ça, c'est une autre histoire).

 

1- Pour mettre un baume sur tous les pleurs

Et tous les pleurs, pas seulement ceux de bébé, mais aussi ceux de maman; les pleurs du dernier boire au sein, les pleurs de joie du premier babillage, les pleurs de fierté des premiers pas, les pleurs de nostalgie de la première batch de vêtements NB/0-3 ans qu'on doit ranger dans les profondeurs du placard, les pleurs de la première séparation pour la garderie, etc. Tous des pleurs qu'on n'oubliera jamais et qui font partie de notre quotidien de maman.

 

2- Pour souligner nos réflexes de feu

Être maman (et un parent en général), c'est constamment devoir développer et aiguiser nos réflexes de feu. Lorsqu'on devient enfin à l'aise avec une étape du développement de notre enfant, ce dernier fonce droit dans une autre étape. Adieu, résistance aux changements! Nous devons constamment être à l'affût, telles des lionnes en chasse, pour voir arriver les dangers potentiels et éviter les accidents.

 

3- Pour rappeler notre place au front du combat alimentaire

On veut s'assurer que nos enfants aient une alimentation diversifiée, qu'ils ingèrent tous les bons nutriments et qu'ils aient le poids et la taille qu'il faut. Avec papa, on se retrouve au front du combat alimentaire à essayer des recettes cool avec du chocolat et des bonhommes-sourire... au risque de se faire dire que le souper n'est pas bon et que du macaroni Cheez Whiz, c'est meilleur. Tant pis pour nos efforts!

 

4- Parce que si être maman était un métier, ce serait le plus ingrat qui existe

Ah, le fameux non-retour d'ascenseur; évidemment, on ne s'occupe pas de nos enfants pour qu'ils soient reconnaissants, mais ça ne ferait pas de mal non plus qu'ils soient un peu plus conscients de tous nos efforts, n'est-ce pas?

Après tout, on se donne corps et âme, on se sacrifie, on donne tout ce qu'on a... puis on se fait dire « t’es pas gentille maman, je ne t’aime plus! ». Ouch!

 

Aussi, pour tous les premiers pas de nos enfants qui ont été dirigés vers Mamie, pour les fois où les premiers mots ont été le nom de chien au lieu de « maman » (ou « papa ») ou pour le premier « je t’aime » qui a été lancé avec cœur au mon’oncle préféré, je nous souhaite à toutes une magnifique fête des Mères!

Crédit: GIPHY

 

Quelle est la meilleure raison (loufoque ou non) de célébrer la fête des Mères, selon vous?

 

Évidemment, les expériences de la maternité sont multiples et ce texte est à saveur humoristique; chaque famille peut choisir de partager les tâches et les responsabilités selon les préférences des personnes impliquées, qu'il s'agisse d'un papa ou d'une maman seul.e, d'un papa et d'une maman (biologiques ou non), de deux papas ou de deux mamans, etc. 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES