Pourquoi je ne dis pas que mes filles sont demi-soeurs

Crédit photo: Charlein-Gracia-Unsplash

Lorsque ma grande fille a eu sa première sœur du côté de son père; je lui ai toujours dit que c’était sa sœur. Pour moi, peu importe si les enfants ont le même père et la même mère ou non; s'ils grandissent ensemble, le lien fraternel est là quand même. Je pense cela aussi des enfants qui sont adoptés. Ma fille a d'ailleurs toujours considéré les autres enfants de son père comme ses soeurs et son frère. Donc, lorsque j’ai eu mes deux autres filles; il était évident qu’elles étaient également ses sœurs.

 

Remarquez que je respecte et je comprends les personnes qui préfèrent utiliser les termes « demi-frère » ou « demi-sœur ». Mon problème, c'est quand on sous-entend que mes filles ne sont pas de « vraies » soeurs. Évidemment, ça me blesse énormément et je ne tolère pas qu'on nous impose cette façon de penser ou qu'on vienne nous dire, à mes filles et moi, quels termes nous devrions employer. 

 

Des « vraies » sœurs. C’est quoi, concrètement, des « vraies » sœurs? Est-ce que ce sont des soeurs qui ont des petites attentions les unes envers les autres? Ou des soeurs qui regardent ensemble des films de Disney en mangeant du popcorn et des jujubes? Est-ce que ce sont des soeurs qui jouent ensemble dans une cabane qu'elles ont fabriquée avec des draps? Est-ce qu'on peut parler de « vraies » soeurs quand la plus grande enseigne de nouvelles choses aux plus jeunes? Est-ce qu'être de « vraies » soeurs, c'est faire des batailles d'oreillers, s'amuser ensemble dans les jeux d'eau lors d'une belle journée d'été ou se défendre quand il y a une chicane avec un.e ami.e au parc? Parce que si c'est ça, des « vraies » soeurs, eh bien, mes filles le sont vraiment!

 

Mes filles ont en commun d’avoir vécu dans mon ventre avant leur venue au monde. Ce sont les mêmes bras qui les ont bercées pour qu'elles puissent dormir. Elles sont des sœurs, même si elles ne se ressemblent pas. Elles ont tout de même des similitudes dans leurs caractères et elles partagent les mêmes valeurs. Mes filles s'aiment tellement  entre elles. Je veux que mes filles gardent leur belle complicité et qu’elles continuent de partager des beaux moments ensemble. Tous ces petits moments de la vie quotidienne qu’elles vivent sont magiques. Car, sans même s'en rendre compte, mes filles construisent des beaux souvenirs qu’elles pourront se remémorer toute leur vie; c'est ça, être des soeurs.

 

Quels souvenirs gardez-vous de votre enfance avec votre fratrie?

 

Vous avez une histoire à partager? Écrivez-nous au info@tplmag.com

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES