J’ai pris la décision, après avoir changé d’avis une centaine de fois, de ne pas remettre mes enfants à l’école cette fin d’année. Je l’ai fait parce que j’avais le choix (enfin, nous l’avons fait d’ailleurs, je ne suis pas seule à avoir pris cette décision) et en toute conscience que j’ai la chance de pouvoir faire ce que certains ne peuvent pas.

Ici, je ne juge pas les gens qui ont décidé de faire reprendre l’école à leurs enfants, mais de mon côté, je ne pouvais pas. Si le confinement a joué un peu avec mes émotions, les mesures prises dans les écoles pour la reprise ont eu carrément raison de moi je n’ai fait que pleurer en lisant qu’ils allaient devoir jouer seuls, que les enseignantes devraient porter masques et visières, etc. Vous les connaissez, les mesures, je ne vais pas les détailler ici.

Le plus difficile a probablement été de leur dire qu’ils ne retourneront pas, car bien évidemment, de leur point de vue, l’école c’est génial. C'est « the place to be », c'est là que sont leurs amies et je les privais donc de ce qu'ils adorent. Mais ce qu'ils adorent n'est plus: la situation est maintenant différente de celle qu'ils ont connue. Les vidéos qui circulent des enseignant.e.s qui se donnent corps et âme pour les accueillir dans les meilleures conditions possibles me brisent le coeur. D’ailleurs, en passant, je félicite les enseignant.e.s : bravo pour tout ce beau travail qui a été fait pour accueillir les enfants dans la bienveillance et le respect des mesures.

Avant de prendre la décision, j’ai pleuré jusqu’à ce que mon mari me dise « Ça suffit, ce sont des éponges; si tu es bien, ils seront bien! Tu fais le bon choix ils les reverront, leurs amis! » Parce que oui, ça me déchire qu’ils aient quitté l’école le 14 mars un jeudi soir et qu’ils n’y retournent pas, qu’ils ne puissent pas dire au revoir et avoir une fin d’année normale avec leurs enseignantes. Ça me déchire de voir les mesures prises là même où avant ils étaient les plus heureux du monde. 



Pour l’école à la maison, on fait ce qu’on peut. L’essentiel pour nous est de profiter de ces moments ensemble. À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles; c’est comme ça qu’on fera ici. Je suis tout de même rassurée de voir mes petits voisins me dire que c’est trop l’fun d’y être retournés et qu’ils se sont lavé les mains au moins 15 fois pendant la journée.

Est-ce que vos enfants sont encore à la maison? Est-ce qu'ils sont de retour à l'école?

NDLR: TPL Moms soutient que les parents sont les mieux placés pour prendre les décisions qui concernent leurs propres enfants et ne se positionne ni pour ni contre le retour des jeunes en classe.

Page d'accueil