Je suis amoureuse de deux hommes depuis près d’un an

Crédit photo: Pexels

Naviguer à travers les hauts et les bas de nos relations amoureuses représente un lot de défis quotidiens. Parfois (souvent), il est difficile de prendre du recul pour analyser la situation parce que les émotions prennent trop de place dans notre coeur et notre esprit. Un.e sexologue peut nous aider à démêler tout ça et à prendre la meilleure décision pour nous, notre couple ou notre famille. Chaque mois, un.e sexologue de l'Équipe Sexualis répondra à un témoignage portant sur un problème d'ordre amoureux, relationnel ou sexuel.

 

Témoignage: Je suis amoureuse de deux hommes depuis près d’un an

J’ai beaucoup de sentiments pour mon conjoint. Je l’aime lui, j’aime sa personnalité, j’aime nos petites habitudes, j’aime notre famille, le papa formidable qu’il est. Le problème, c’est que je n’aime pas notre couple.

 

Le rendre heureux a toujours été ma plus grande priorité. J’ai tout essayé, au fil des 10 dernières années, pour que nous soyons un couple uni. Malgré tout, nos vies ont toujours été parallèles. Nous avons très peu de points en commun, aucune passion qui nous unit. Il rêve d’une vie en campagne et moi, j’ai peur de m’y éteindre. Bien que nous ayons 2 beaux enfants, il a toujours refusé tout autre engagement. J’ai la sensation qu’il comble mes besoins en surface, mais en laissant de profondes crevasses derrière lui.

 

Je me suis toujours sentie seule au sein de mon couple. Ça m’a menée sur un chemin très sombre. J’ai entrepris des thérapies pour apprivoiser la solitude. J’ai passé plus de temps avec moi-même. J’ai développé des outils pour gérer l’anxiété qui m’habitait. Je croyais avoir trouvé un équilibre. Il avait l’air heureux. Notre couple, lui, était inexistant plus que jamais.

 

J’ai rencontré un autre homme. Dès que j’ai croisé son regard, j’ai senti tous les besoins viscéraux, que j’avais essayé de taire, ressurgir comme un volcan. Nous avons eu une aventure.

 

Je me suis sentie revivre. Même à distance (notre relation était majoritairement virtuelle), j’ai ressenti avec lui une connexion particulière. Outre le sexe, on a longuement discuté, on a partagé des doutes, des rires et des possibilités. Je lui voue une confiance sans pareille. Il a éveillé tous mes sens. Il m’a fait connaître la relation fusionnelle, qu’au fond, j’ai toujours souhaitée, mais que je croyais irréelle.

 

Voilà, je n’arrive pas à prendre LA décision. Je me sens incapable de quitter mon conjoint avec qui je suis encore très bien dans notre routine. C’est drôle à dire comme ça… j’ai l’impression de n'avoir été nourrie que de miettes dans ma vie. Maintenant que j’ai goûté au buffet, je n’arrive plus à savoir quels sont les besoins que je dois écouter pour être finalement heureuse.

 

 

Réponse de l'Équipe Sexualis

Tout premièrement, on lit beaucoup d'affection dans ton texte. Tu sembles particulièrement faire attention à tes proches, ton mari et tes enfants. Ce texte regorge d'amour et cette partie-là n'est pas à remettre en question. Mais malheureusement, l'amour n'est pas toujours suffisant. Tu l'as bien identifié, il te manquait quelque chose.

 

Nous sommes des créatures de passion. Notre esprit se nourrit d'émotions fortes qui nous permettent de donner un goût à la vie. Sans ces émotions, nous pouvons vivre longtemps, et normalement, mais probablement avec un peu d'ennui. Pour certains, ce n'est pas un problème. C'est un état qu'ils recherchent. Mais, clairement, ce n'était pas ton cas.

 

Tu sembles avoir pris beaucoup de responsabilités sur ton dos. La responsabilité du bonheur des autres, et la responsabilité du tien. Et tu l'as aussi identifié, on ressent une profonde solitude en toi. Le couple devrait servir d'équipe. Vous devriez être deux (ou plus) à être là l'un pour l'autre, et à permettre de passer à travers les difficultés, mais aussi les bonheurs et les plaisirs ensemble. Tu as mis beaucoup d'accent sur son bonheur, et tu sembles t'être toi-même effacée du couple. Aurait-il été possible de négocier tes besoins dans ce couple aussi? Aurait-il été important que tu ne sois pas seule à prendre la responsabilité de faire en sorte que ce couple soit une source de bonheur pour les deux, et pas seulement pour l'un des deux?

 

Parfois, dans le couple, il peut y avoir un débalancement de la dynamique de pouvoir entre les partenaires. L'un des deux fait preuve de plus de rigidité, et ne désire pas s'adapter à l'autre. Et l'autre se fatigue rapidement de ne pas recevoir ce dont il ou elle a besoin, mais choisit de rester quand même. Ainsi, le fossé peut s'élargir avec le temps, et revenir en arrière semble une tâche ardue, et ancrée dans de multiples sphères de la vie. Le couple peut alors faire face à des difficultés, en résistant au changement, perçu comme le signe qu'un des partenaires veut partir, alors que c'est tout le contraire. Lorsqu'un partenaire demande du changement, c'est justement parce qu'il ou elle veut rester, mais qu'il veut rester en se respectant aussi.

 

L'art de la négociation passe d'abord par accepter que l'on mérite d'être heureux, et que la responsabilité de son bonheur nous appartient, mais que ça ne veut pas nécessairement dire que l'on va s'écarter ou s'éteindre. Parler à son partenaire de ses besoins, et de l'importance de ceux-ci, calmement et avec des outils de communication non violente peut vraiment permettre d'aller plus loin.

 

Tout ceci étant dit, tu sembles en effet avoir essayé de régler une situation difficile, et je t'en félicites. Et tu sembles avoir vécu longtemps dans cette solitude. Comme tu l'as indiqué, vivre affamé nous pousse à trouver de la nourriture, même parfois sans la chercher.

 

Dans cette optique, il est important de comprendre que ton nouveau partenaire et ton ancien partenaire sont tous deux dans une dynamique à laquelle les deux n'ont pas nécessairement consenti, et cette partie va potentiellement causer des problèmes. Ton ancien partenaire pourrait se sentir trahi parce qu'il n'a pas eu le choix d'entrer dans cette configuration. La navigation de cette partir peut être compliquée, mais elle n'est pas impossible.

 

Il est normal que tu aimes ta vie, que tu y sois confortable. Il est normal que tu veuilles garder cette connexion qui ne t'apporte pas tout ce dont tu as besoin, mais qui t'apporte quand même quelque chose. Sur ce point , il est donc important de faire une distinction. Tous les partenaires ne peuvent pas nécessairement ou ne sont pas obligés de t'emmener tout ce dont tu as besoin.

 

Parfois, c'est merveilleux quand un partenaire peut être notre ami, notre confident, le père de nos enfants, notre amant. Mais même dans cette situation, il est pertinent d'avoir d'autres personnes qui renforcent certains aspects de ces besoins, sinon la relation peut devenir fusionnelle, et on peut s'y perdre légèrement.

 

Ce n'est pas la situation la plus courante cependant. La plupart du temps, nos partenaires remplissent certains besoins, un ou plusieurs à la fois. Parfois, ils les remplissent tous, mais pas en même temps. Le père de tes enfants remplit clairement des besoins pour toi, de même que ton nouveau partenaire remplit aussi des besoins importants, qui te donnent le sentiment d'être vivante.

 

La première étape est donc d'accepter que ces besoins sont importants, et que tu as de bonnes raisons de valoriser les deux.
La deuxième étape est d'accepter que peu importe la décision prise, elle va avoir des conséquences sur la ou les relations, mais aussi sur la façon dont tu vas devoir gérer tes besoins.

 

Quoi que tu choisisses, il est souvent préférable de s'assurer que les partenaires consentent à la suite. Il existe des modèles relationnels où tu peux avoir accès à plusieurs partenaires afin de répondre à tous tes besoins. Mais commencer une nouvelle relation de ce type veut dire de terminer les relations précédentes. Ceci ne veut pas dire que tu vas nécessairement quitter ton mari, ou ton deuxième partenaire, mais que la nouvelle configuration où tous les partenaires sont consentants sera une toute nouvelle relation, et la relation d'avant ne sera plus jamais la même. Il est possible d'ouvrir son couple, ou de passer à travers d'une infidélité dans son couple avec beaucoup de travail, de communication, d'empathie et de retour sur soi. Mais cette navigation est parfois difficile, et peut bénéficier d'aide extérieure.

 

Cependant, après une infidélité, il est plus difficile d'ouvrir son couple. Si tu choisis d'en parler à tes partenaires, il est possible qu'ils fassent le choix pour toi. Gardes aussi en tête que parfois nos relations se comparent les unes aux autres, mais qu'en elles-mêmes pourraient perdre de leur lustre. C'est-à-dire que les besoins comblés par une relation peuvent venir mettre en avant le fait qu'une autre relation ne les comble pas. En prenant ta décision, prends en compte le fait qu'il est possible que tes deux relations soient en train de jouer ensemble dans ton esprit pour te les faire percevoir différemment.

 

Finalement, il est important de comprendre que cette décision t'appartient, et qu'il est normal d'être confuse. Personne ne peut te donner la réponse, mais un sexologue peut t'aider à identifier ce dont tu as le plus besoin en ce moment, quelles sont tes priorités, et en fonction de ton choix, trouver des solutions pour aller de l'avant sainement.

 

Mahault Albarracin
M.A Sexologie
Équipe de Sexualis
 
 
Sexualis propose des consultations sexologiques en ligne avec des sexologues agréés, ainsi que des programmes de self-help pour aller à votre rythme. Pour plus de détails, consultez le site de Sexualis.
 
 
Vous aimeriez poser une question à un.e sexologue de Sexualis dans le cadre de cette chronique?
 
Faites-nous parvenir votre témoignage d'environ 350 mots qui explique votre problème ou votre dilemme au info@tplmag.com avec la mention «Témoignage Sexualis» dans l'objet du message. Si votre témoignage est sélectionné, nous vous contacterons pour la suite. Tous les témoignages seront publiés anonymement.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES