Cette fameuse courbe de croissance, celle qui indique si le développement de notre bébé se passe bien ou non, celle que notre médecin suit d’un œil attentif. Cette courbe est devenue ma petite boule d’inquiétude qui accompagnait mes journées des derniers mois.

J’ai accouché d’une petite fille à la toute fin du mois de janvier. Comme on s’y attend, elle avait perdu du poids au retour à la maison. Un poids qu’elle a rapidement repris et dépassé avec la montée laiteuse. Elle a à nouveau perdu du poids quand elle a été malade. Chose tout à fait normale, selon les infirmières; elle devrait le reprendre rapidement. Je ne m’inquiète pas trop, même si elle reste plutôt mince pour un bébé. Je ne peux pas tant comparer avec ma première puisque je ne l’avais pas allaitée et la préparation maternisée l’a rendue grasse comme un voleur.

Un certain virus débarque, le confinement s’installe à une semaine près de mon premier suivi à deux mois et du rendez-vous de vaccination. Bref, tout le monde doit se tourner sur un dix cents pour trouver un nouveau protocole. Une nouvelle façon de faire qui a dû être corrigée plusieurs fois avec des essais-erreurs et selon les développements de ce nouveau virus.

Mon premier suivi fut par téléphone, le médecin ne semble pas inquiet de ce que je lui raconte, ce n’est pas ma première, après tout. Il m’explique que ce sera le CLSC qui fera le suivi physique – mesurer et prise de poids de bébé – lors de son vaccin. Je ne suis toujours pas inquiète. Quand je suis allée au vaccin, l’infirmière me dit qu’elle touchera à mon bébé seulement pour la vacciner. Elle m’explique que si je veux la peser et mesurer, je dois prendre rendez-vous avec l’infirmière néonatale. Elle prend tout de même un moment pour la regarder un peu malgré son protocole et me dit que tout semble normal. Je n’en fais toujours pas de cas.

Mon deuxième suivi se fait par téléphone avec une étudiante en médecine. La clinique l’a déjà engagée comme nouveau médecin et elle fait le suivi après notre appel avec mon médecin traitant. Je n’ai aucun problème avec ça et on jase pendant quelques minutes. Je raccroche, moins de trois minutes plus tard, mon téléphone sonne:

« Venez me voir demain à 8h30. Sa prise de poids n’est pas normale. » Silence. L’inquiétude s’installe. Elle m’annonce que mon petit bébé a passé du 80e percentile au 5e.

Je me pointe au rendez-vous anticipant toutes les possibilités : je dois faire du tire-allaitement, je dois donner de la préparation, terminer mon allaitement, me rendre à l’hôpital, je dois peut-être me rendre d’urgence à Ste-Justine, elle fait du diabète. Ai-je vraiment besoin de dire que la maman poule en moi a fait plusieurs scénarios dans ma tête?

Verdict : Ce n’est pas normal, mais elle se développe bien. Ce qui est une bonne chose, car elle élimine plusieurs scénarios catastrophes. Je peux continuer de l’allaiter exclusivement pour l’instant. Est-ce qu’elle a pris sa propre courbe? Rien n’est certain pour l’instant.

Les suivis se sont enchaînés. Je me suis acheté une balance sur Amazon en plein confinement et je pesais ma fille toutes les semaines. J’ai célébré quand on a atteint le 10lbs.

J’ai eu dernièrement mon suivi avec mon médecin. Mon bébé se développe bien, elle respecte bien la charte des milestones de développement. Elle est même avancée sur certains points puisque c’est un bébé très moteur. Elle a un excellent tonus pour son âge. Elle n’a pas de difficultés au niveau des selles. Elle mouille bien ses couches, elle respecte la quantité selon le Mieux Vivre. Il n’y a aucune trace de déshydratation, de cristaux, d’urine foncée ou odorante. Elle est passée du 5e percentile au 8e. Les suivis supplémentaires sont chose du passé puisqu’elle a effectivement pris sa propre courbe. J'ai mis au monde une belle petite fille qui se transformera en belle, mais petite femme.

Au final, tout est beau. Ma nonchalance de ses premiers mois de vie en lien avec son poids est justifiée, je n’ai pas failli à ma tâche de mère. Tout était – est – normal. Pour tous les parents qui peuvent s’inquiéter, je vais vous dire ce que tous les médecins et infirmières m’ont répété : « Si votre bébé se développe bien et qu’il mouille bien ses couches, c’est un bon signe que tout va bien. » Je vous suggère quand même d’aller consulter votre médecin si vous avez une crainte par rapport au développement ou à la santé de votre enfant. C'est la personne la mieux placée pour répondre à vos questions (et calmer vos inquiétudes).

Vous avez une histoire à partager? Écrivez-nous au info@tplmag.com

Plus de contenu