Naviguer à travers les hauts et les bas de nos relations amoureuses représente un lot de défis quotidiens. Parfois (souvent), il est difficile de prendre du recul pour analyser la situation parce que les émotions prennent trop de place dans notre coeur et notre esprit. Un.e sexologue peut nous aider à démêler tout ça et à prendre la meilleure décision pour nous, notre couple ou notre famille. Chaque mois, un.e sexologue de l'Équipe Sexualis répondra à un témoignage portant sur un problème d'ordre amoureux, relationnel ou sexuel.

Témoignage: Je vais me marier à un homme que j'aime, mais j'ai peur de passer à côté de quelque chose

Je suis en couple depuis plusieurs années avec un homme que j’aime profondément; nous allons d’ailleurs bientôt nous marier.

Pour la petite histoire, j’ai toujours été en couple avec des hommes, mais j’ai aussi toujours ressenti de l’attirance pour les femmes. Je n’ai toutefois pas eu l’occasion d’expérimenter sexuellement avec des femmes (je n’ai jamais vraiment osé tenter ma chance non plus) et l’idée continue de me trotter dans la tête. Surtout avec le mariage qui approche à grands pas, je me dis que je n’aurai probablement jamais l’occasion de « tester » mes préférences ou mon orientation sexuelle, si on peut le dire ainsi. Je me doute que je ne suis pas 100% hétéro, mais je ne sais pas ce que c’est que de faire l’amour avec une femme. Et ça m’intrigue.

J’ai peur de regretter si je n’explore jamais cet aspect de ma sexualité, mais en même temps, ce n’est pas comme si j’en avais l’opportunité. Et je ne veux pas non plus risquer ma relation, qui est très importante pour moi et qui me comble autant au niveau humain que sexuel, pour une « expérience » qui, au final, ne me plaira peut-être pas autant que je le crois…

Je suis vraiment confuse. Est-ce que mon mariage risque de souffrir de cette envie d’exploration inassouvie? Est-ce possible de passer sa vie sans explorer toutes les facettes de sa sexualité et d’être quand même satisfaite? Est-ce quelque chose dont je devrais discuter avec mon conjoint, au risque de le blesser ou de l’insécuriser? 

Réponse de l'Équipe Sexualis

Bonjour à vous,
 
Merci d’écrire et de confronter vos doutes. Le mariage est pour plusieurs une grande étape dans une vie qui peut amener beaucoup de questionnements et de remise en question.
 
Vous semblez à l’aube d’une belle union entre vous et un homme que vous dites aimer et avec qui vous indiquez être heureuse. Les deux meilleures raisons pour célébrer un mariage! Vous semblez par contre vous remettre en question dû à un désir non comblé envers les femmes. Jusqu’à présent vous semblez avoir comblé votre côté affectif, mais un aspect de votre côté sexuel reste sur sa faim. En effet, vous pourriez ne pas être 100% hétérosexuelle. Déjà Kinsey (1948), parlait des degrés de variation de l’orientation sexuelle en 6 classes – totalement hétérosexuel à totalement homosexuel. Vous pourriez aussi être curieuse et désirez explorer davantage votre sexualité, que ce soit avec votre conjoint ou avec une autre partenaire. S’unir avec un homme ne veut pas nécessairement dire ne jamais faire l’expérience d’une rencontre sexuelle avec une femme. L’attirance sexuelle et affective est un continuum.
 
Avez-vous déjà discuté de vos désirs avec votre conjoint?
 
Discuter et échanger sur la sexualité peut nous effrayer, mais la sexualité fait partie intégrante de l’humain. L’aborder franchement, délicatement, lors de moments choisis et dans le respect de chacun peut amener une relation plus transparente et honnête. Votre désir d’explorer n’est pas au détriment de votre attirance pour votre conjoint ou de ses habiletés à vous satisfaire sexuellement.
 
L’opportunité est à créer quand vous serez prête! 
 
Laurence Desjardins
Sexologue chez Sexualis
 
 
Précédemment, l'équipe Sexualis a répondu aux interrogations d'une maman amoureuse de deux hommes depuis près d'un an.
 
 
Sexualis propose des consultations sexologiques en ligne avec des sexologues agréés, ainsi que des programmes de self-help pour aller à votre rythme. Pour plus de détails, consultez le site de Sexualis.
 
 
Vous aimeriez poser une question à un.e sexologue de Sexualis dans le cadre de cette chronique?
 
Faites-nous parvenir votre témoignage d'environ 250 à 350 mots qui explique votre problème ou votre dilemme au info@tplmag.com avec la mention «Témoignage Sexualis» dans l'objet du message. Si votre témoignage est sélectionné, nous vous contacterons pour la suite. Tous les témoignages seront publiés anonymement.
 

Plus de contenu