Je fais de la mealprep depuis plusieurs années. Cette activité qui consiste à préparer d’avance les repas et les à-côtés de la semaine m’a été inculquée par ma mère. Elle aimait (et aime toujours) fonctionner de cette façon, surtout quand ses 3 grands enfants avaient des horaires vraiment différents et que personne n’était à la maison en même temps pour souper. De fil en aiguille, j’ai appris à apprécier cette façon de cuisiner et même à la faire découvrir à mon amoureux, puisqu’il s’implique autant (parfois même plus) que moi pour les repas.

Préparer les repas d’avance nous permet de manger plus équilibré, d’être moins à la course en revenant du travail, de pouvoir prendre du temps pour s’entraîner ou bien de profiter au maximum des moments en famille les soirs de semaine. Il est évident que la mealprep nécessite du temps, et ce n’est pas toujours agréable de passer un dimanche avant-midi à cuisiner quand il fait beau dehors. Toutefois, pour nous, c’est le temps qu’on sauve les soirs de semaine et le stress en moins qui fait pencher la balance. On va à l’épicerie une seule fois par semaine et on se pose l’éternelle question « qu’est-ce qu’on mange ? » beaucoup moins souvent. On a aussi l’impression de moins gaspiller de nourriture et de manger plus varié.

Voici, en bref, comment on fonctionne :

  • On prépare généralement la liste d’épicerie le vendredi soir. On regarde les spéciaux de la semaine avec l’application Flipp et les aliments qui nous donnent des points PC Optimum au Maxi. On planifie généralement 5 repas, les à-côtés/légumes et 1 garniture à sandwich.
  • On fait l’épicerie tôt le samedi matin. On achète en fonction des spéciaux de la semaine et on fait égaliser les prix au Maxi le plus possible.
  • On prépare notre plan de match pour la cuisine. Qui cuisinera quoi, qui va couper les légumes ou les fruits, etc.
  • Selon la météo et ce qu’on a de prévu, on consacre 5 à 6 heures d’une journée de la fin de semaine à préparer la nourriture. Depuis que Minilove est là, une personne cuisine pendant que l’autre joue avec lui, on inverse les rôles en cours de route et on fait un blitz pendant les siestes.
  • Quand les recettes se réchauffent mal ou bien quand c’est vraiment meilleur frais fait, on s’assure de pré-couper et mesurer les ingrédients pour que ce soit prêt à cuire le jour même. Nos crudités d’accompagnement sont coupées, la laitue est lavée, les fruits sont nettoyés et prêts à manger.

C’est notre formule gagnante, mais on se permet de modifier en fonction de nos besoins. Comme prochaines étapes, on aimerait diminuer encore plus le gaspillage, essayer l’application FlashFood et augmenter nos repas végétariens!

Comment se passe la préparation des repas chez vous?

Plus de contenu