Dès ma plus tendre enfance, j’ai été bercée par les livres. J'étais capable de réciter chaque mot du conte de la Chèvre de monsieur Séguin à mon père alors que je ne savais même pas lire. Il me racontait cette histoire très souvent. Les Oursons Berenstain, les nombreux romans des Éditions de la Courte Échelle et les livres Chair de poule ont ensuite assuré une douce transition vers une lecture de jeune adulte puis ensuite d'adulte.

J’ai eu de nombreux obstacles à mon parcours littéraire. L’un des plus grands fut l’avènement des réseaux sociaux. Je dois avouer que d’ouvrir Facebook ou Instagram crée pour moi un gros trou noir où le temps n’a plus trop d’emprise. Je scroll sans fin pour balayer du doigt continuellement du contenu qui ne m’intéresse même pas, dans le fond.

Ajoutons à cela nos deux couples de jumeaux de 22 mois d’écart, et je me retrouve dans une situation où je dois trier minutieusement ce que je veux faire de mes minutes de libre. Minutes qui se retrouvent généralement tard le soir.

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, lire un livre c’est un engagement sérieux. Si je le commence, je dois le finir. Je suis incapable de m’adonner à deux ouvrages simultanément, parce que je risquerais de mettre de côté celui qui me colle le moins à la peau et de l’oublier. Dans ce cadre rigide que je m’impose, je me suis remise à la lecture dernièrement après une pause de près de 4 ans.

Deux éléments ont favorisé mon retour à la littérature; je me suis jointe à un groupe de lecture sur Facebook et j’ai installé l’application Goodreads sur mon appareil mobile. Le groupe de lecture se nomme Plaisir de lire au Québec. Nous sommes tout près de 1000 membres qui échangent sur nos lectures. Il y a quatre publications thématiques hebdomadaires, des défis de lectures saisonniers et une lecture commune mensuelle à laquelle nous sommes libres de participer. Le généreux Alain Zouvi vient également nous faire la lecture en direct de temps à autre et laissez-moi vous dire que je me laisse bercer par ses mots qui sont dignes, pour moi, d'une séance de ASMR. Un véritable moment de tranquillité après une heure de souper et la routine des bains qui se veut très souvent cacophonique.

L’application Goodreads, elle, me permet de garder le fil de mes lectures. Je peux y inscrire le nombre de pages que j’ai lues et l’application m’indique, en pourcentage, où je me situe dans ma lecture. C’est visuellement un bon outil pour m’aider à rester motivée dans mes lectures. Il me permet aussi d'ajouter à ma liste de livres à lire, tout en me recommandant des ouvrages. 

Au départ, plutôt pessimiste quant à ma réussite, je m’étais fixé un humble objectif de 10 livres pour l’année 2021 et j’en suis maintenant à mon 8e.

Parmi ces 8 ouvrages, mes coups de cœur sont Là où je me terre de Caroline Dawson, Kukum de Michel Jean, Manikanetish de Naomi Fontaine, Nous étions le sel de la mer et La mariée de corail de Roxanne Bouchard.

Ce retour vers les mots, vers les images que je me crée moi-même dans ma tête, cette diminution de temps d’écran et de lumière vive sont tous des éléments qui m’ont grandement aidé à améliorer mon sommeil et m’amènent un peu de sérénité dans cette vie où tout va tellement vite.

Avez-vous de bonnes lectures à me recommander?

Page d'accueil