Chère Elza,

Ma grande fille. Il y a aujourd’hui exactement 2 ans que tu es née. Tu as fait de moi une maman pour la première fois, ta maman. Tes grands yeux bruns me regardaient remplis d’émerveillement et d'amour, tu me portes encore le même regard, mais tant d’autres choses ont changé. Tu es devenue une grande fille, indépendante, courageuse, douce et confiante. Ton sourire remplit de bonheur le cœur de tous ceux et celles qui te croisent. Je suis si fière quand je te vois acquérir une nouvelle compétence, comme dire un nouveau mot ou grimper un peu plus haut dans le module du parc, tu m’impressionnes chaque jour.

À l'occasion de ton deuxième anniversaire, je voudrais t’adresser cette lettre, tout d’abord pour t’exprimer mon amour, mais ensuite pour m’excuser. Je m’excuse que cette pandémie te vole tant de choses. Mon ange, voilà deux anniversaires que tu célèbres et voilà deux fois que tu les célèbres seule. Tu as, bien sûr, maman et papa avec toi, ainsi que ton petit frère qui s’est, cette année, ajouté à nous, mais je voudrais t’offrir tellement plus! 

Je voudrais t’offrir les soirées pyjama chez grand-maman. Je voudrais que tu puisses courir dans les champs avec tes cousins. Je voudrais que tu puisses aller nourrir les poules de grand-papa. Je voudrais tellement plus pour toi. Je voudrais pouvoir t’amener à l’église le dimanche, rencontrer nos ami.e.s de longue date et jouer avec leurs enfants. Je voudrais que tu connaisses ton parrain qui t’aime tant et qui s’ennuie de toi. Je voudrais que tu connaisses les visages extérieurs, ailleurs que sur un petit écran de téléphone. Oh, ma fille, je voudrais tout ceci pour toi et plus encore. Je voudrais que tu ne connaisses jamais la peur d’être malade, l’angoisse qui est si forte qu’elle te serre le ventre. Je voudrais t’offrir une maman plus zen, moins angoissée. Oh chérie, si tu savais tout ce que je voudrais.

Malheureusement, la pandémie nous vole beaucoup de moments précieux. Elle nous vole tous ces moments importants, mais toi tu continues de grandir. Malgré le manque de contact extérieur, malgré le sentiment que la vie s’arrête, toi tu ne t’arrêtes pas. Tu grandis et tu grandis magnifiquement. Mon seul souhait, pour toi mon amour, c’est que ton troisième anniversaire soit différent. Je souhaite qu’il soit rempli d’ami.e.s, de famille, de rire et surtout, de câlins. Je te souhaite que bientôt cette période d'isolement soit une histoire du passé et que tu puisses te rendre au parc sans ton désinfectant pour les mains et sans ton masque. Je te souhaite de toucher le panier d'épicerie sans avoir peur de rapporter des maladies à la maison. Je te souhaite de prendre ta bicyclette pour aller jouer avec tes ami.e.s, sans distanciation, sans masques, sans peur. Oh, mon amour, si tu savais à quel point je te souhaite tout cela, chaque parcelle de mon corps prie pour que ce jour arrive. 

Oui, cette période est difficile à vivre, mais je te fais une promesse aujourd’hui mon amour, je te promets que je continuerai à t’offrir tout ce dont je suis capable. Je ferai l’impossible pour toi et ton frère, tous les jours de ma vie, je soulèverai des montagnes pour vous. Pandémie ou pas, maladie ou pas, je ferai tout pour vous, car je vous aime plus que tout. L’amour est si fort parfois, qu’il est capable de l’impossible.

Page d'accueil