Notes : Ce texte est basé sur les informations les plus récentes au moment de sa publication. Avec l’avancement de la science, les données mentionnées ne seront plus nécessairement à jour au moment de votre lecture. Les sources de ce texte sont toutes en français. Les sources sont aussi très diversifiées afin de démontrer le consensus sur les questions abordées.

Dans un premier texte, je vous faisais part des principaux questionnements et inquiétudes que j’avais à propos des vaccins contre la Covid-19. Mais ce n’est pas encore terminé, c’était juste trop long pour être compris dans un seul texte. 

 

Pourquoi faire un vaccin malgré le taux de létalité ?

La première chose qu’il faut savoir c’est que le taux de létalité est autour de 1,6 % au Canada. Le taux de létalité c’est le nombre de morts sur le nombre de gens atteint. C’est une donnée importante, car les mesures de confinement et les mesures barrières (masque, distanciation, lavage des mains) ont limité le nombre de contaminations et donc le nombre de morts. Notre système de santé et notre société ne peuvent pas avoir 1,6 % de morts de la Covid-19, c’est beaucoup trop. En étant vaccinée, je diminue considérablement mes chances de mourir ou de souffrir de complications. Surtout en comparaison avec les risques de complications des vaccins qui sont vraiment plus faibles, autour de 0,006 %

 

Les personnes décédées de la Covid-19 sont âgées ou ont des comorbidités

Effectivement, la majorité des personnes décédées de la Covid-19 avaient un ou des problèmes de santé. Le problème de santé le plus courant répertorié était l’hypertension. Il faut savoir qu’un peu plus de 20 % des Québécois de plus de 20 ans souffrent d’hypertension, c’est donc un problème de santé vraiment courant. En fait, même si vous n’avez pas de problèmes de santé et que vous êtes assez jeunes (et donc que vos risques de mourir sont faibles), votre vaccination réduit les risques de le transmettre à quelqu’un qui ne peut pas être vacciné ou qui est immunosupprimé. Petite histoire personnelle, j’ai vécu avec un conjoint immunosupprimé. Heureusement, durant les longs mois où il était à risque, il n’a pas attrapé la rougeole, la variole ou la polio pourtant ces virus sont très contagieux. Mais pourquoi ? Il n’a simplement pas été en contact avec ces virus parce que les gens étaient vaccinés ce qui le protégeait. C’est l’effet de protection collective de la vaccination

 

Ce n’est pas efficace à 100 %

En effet, les vaccins contre la Covid-19 ne sont pas efficaces à 100 %. C’est le cas de tous les vaccins, mais aussi de tous les médicaments. Pourtant, qui n’a jamais pris de médicaments de sa vie ? C'est la même chose pour les méthodes de contraception, la ceinture de sécurité ou le casque, ils ne sont pas efficaces à 100 %. Le vaccin réduit grandement les chances d’avoir des complications, mais aussi de développer la maladie. Il faut aussi savoir que même si le vaccin n’est pas 100 % efficace, il réduit la charge virale (c’est-à-dire le nombre de virus) et donc les risques de transmission.

Ces inquiétudes sur les vaccins sont normales. Si vous avez des incertitudes, n’hésitez pas à en parler à un professionnel de la santé (pharmacien.ne, infirmier.e, médecin, etc.). Vous pouvez aussi aller lire sur plusieurs fausses croyances entourant la Covid-19 et les vaccins juste ici.

Page d'accueil