Les tricots qui reviennent tranquillement, plein de nourriture réconfortante, les arbres qui changent de couleur, les nouveautés des meilleures séries télé, les lattés à la citrouille (ben oui), il existe mille et une raisons d’adorer l’automne. Après avoir passé un été à siroter des margaritas et autres cocktails rafraîchissants, des blancs/rosés/rouges légers, il est temps de laisser place à des vins qui nous accompagneront dans cette transition vers des temps plus froids. Voici une sélection de 5 vins rouges, super abordables, super délicieux, parfaits pour l’automne.

Mon p'tit pithon, Olivier Pithon

Crédit: Via SAQ

Mon Petit Pithon d’Olivier Pithon est un rouge fait principalement de Grenache, Cinsault avec un peu de Syrah. Ça vient du sud de la France dans l’appellation Côtes Catalanes. Un vin rouge plein de soleil, qui domine par des notes de chocolat, de poivre, de cuir et de bleuets.  Le fruit est mûr ce qui rend le vin hyper gourmand. À boire seul ou avec des viandes braisées. Super qualité prix.

Saumur-Champigny, Thierry Germain

Crédit: Via SAQ

Thierry Germain est un des grands producteurs de la Loire. Le Cabernet Franc est sa signature et il le travaille d’une main de maître. Son Saumur-Champigny 2020 en est le parfait exemple. Un vin rouge profond avec une superbe robe violacée, aux arômes typiques de poivrons verts et de cerises noires. En bouche, il y a des tannins bien ressentis, mais le corps reste balancé grâce à l’acidité qui nous fait saliver et nous pousse à boire une autre gorgée. Le parfait vin pour l’amateur de Bordeaux à qui vous voulez faire découvrir autre chose.

Beaujolais-Villages, Karim Vionnet

Crédit: Via SAQ

Bien que le Gamay se boit très bien toute l’année, il est le compagnon idéal pour la transition vers l’hiver. Le Beaujolais-Villages de Karim Vionnet est toujours une valeur sûre. C’est une bombe de fruit, mais avec juste assez de rondeur pour ce temps-ci de l’année. C’est festif et réconfortant.

The Drifter

Crédit: Via SAQ

Du vin fait comme ça pour 16,85$ on en prendrait définitivement plus souvent. C'est produit par l'ancien assistant-winemaker d'Adi Badenhorst, vigneron phare de la région de Swartland. La jeune recrue a maintenant quelques millésimes derrière lui et travaille tout comme son mentor à produire des vins naturels. On a ici un Cinsault qui s'ouvre sur des notes de grenade, de fraises mûres et de terre fraîche. En bouche, c'est juste assez digeste pour que ça se boive en un rien de temps et assez enveloppant pour vouloir faire durer le plaisir.

leboutdumonde

Crédit: Via SAQ

Quoi boire quand il fait soif? Ceci. Tam-Tam du Domaine le Bout du Monde, c'est une Syrah en macération carbonique – procédé qui met le fruit de l'avant et assoupli les tannins. Ça donne un vin rouge gourmand où l'on retrouve une pointe du poivre noir typique au cépage, accompagné d'un fruit noir bien mûr et juteux et d'une touche de violette. En bouche c'est enveloppant, avec des tannins ressentis, mais fondants. Ferait un super accord avec du canard confit, on dit ça, on dit rien.

Page d'accueil