La nouvelle tendance est à la parentalité bienveillante! Ce nom est tout simplement un nouveau mot pour nommer une parentalité qui existe depuis longtemps. Être gentil, respecter son enfant, ne pas le taper, l’écouter, ne pas crier, etc. Tous ces principes semblent bien, mais comment réellement les mettre en pratique ?

Avant de continuer avec la bienveillance, je voudrais d’abord parler des deux principaux besoins de l’enfant : l’amour et la structure. L’amour est un besoin pour chacun de nous. Pour ce qui est de la structure, l’enfant éprouvera du stress s’il n’a aucune structure, comme un adulte qui serait angoissé dans un monde sans aucune règle ou sur une route sans panneaux de signalisation. Ayant ces deux besoins fondamentaux en tête, nous savons donc que la bienveillance ne doit pas empêcher la mise en place d’une certaine structure. Évidemment, les limites seront différentes dans chaque famille et c’est parfait ainsi! Voici donc quelques petits trucs pour être bienveillant et établir des règles de façon bienveillante!

Respecter l’unicité de l’enfant

Crédit:Archie Binamira / Pexels

Cela est fondamental. Chaque enfant est unique, comme les adultes d’ailleurs. Ainsi, il est important de respecter l’enfant dans ce qu’il est, comme de respecter ses goûts ou ses sensibilités.

Partager le « pouvoir » avec l’enfant

Crédit:Pixabay / Pexels

Ne paniquez pas, vous restez l’adulte et le parent de la maison. Cependant, partager une partie du pouvoir décisionnel peut responsabiliser l’enfant et lui faire plaisir. Par exemple, vous pourriez choisir ensemble les règles les plus importantes de la maison et les conséquences qui suivront en cas de non-respect de la règle. Un enfant ayant participé à cela sera beaucoup plus enclin à respecter les règles ou, le cas échéant, à faire la conséquence de lui-même. D’ailleurs, vous pouvez souvent demander l’opinion de l’enfant que ce soit sur le menu, les jeux, ses vêtements, la décoration, etc. Vous garderez le dernier mot, promis! Un petit truc serait dans le cas des vêtements, par exemple, de lui donner le choix entre tous les vêtements acceptables selon la température. Ainsi, il aura la satisfaction de choisir, mais sera aussi habillé convenablement selon la saison.

 

Le renforcement positif

Crédit:Keira Burton / Pexels

Ce type de renforcement permet de mettre l’accent sur les forces de l’enfant et non sur les difficultés. Cela peut être aussi simple que des félicitations et des applaudissements au moment de la bonne action. Il peut aussi s’agir d’un tableau avec des autocollants ou autres. Par exemple, si un enfant lance constamment le ballon dans la maison alors que c’est interdit, vous pourriez le féliciter chaque fois qu’il joue sans lancer le ballon. Les enfants recherchent généralement notre attention et en donnant celle-ci lors du comportement positif au lieu de l’opposé, l’enfant voudra probablement répéter le comportement qui a suscité notre enthousiasme. Cependant, si l’enfant obtient notre attention uniquement lorsqu’il a un comportement interdit, même si notre attention est négative, il voudra certainement répéter l’action qui lui a permis d’obtenir notre attention.

 

Ne pas dire « NON »

Crédit:Agung Pandit Wiguna / Pexels

Il est conseillé d’éviter le «non » puisqu’il est plus facile pour l’enfant de comprendre des phrases à la tournure positive. Ainsi, nous pourrions dire : « marche dans la maison » au lieu de : « ne cours pas ». Cependant, le non est parfois nécessaire, certaines situations de danger méritent un NON très fort comme si l’enfant court un risque en allant dans la rue. Parfois, nous n'avons tout simplement pas le temps de faire une jolie tournure de phrase et c'est pour cette raison que ce dernier conseil est à prendre avec des pincettes.

Chaque famille est différente et peut-être que les petits trucs ci-dessus seront parfaits pour vous et peut-être qu'au contraire, cela ne fonctionnera pas pour votre famille et c'est correct ainsi! Le plus important est de trouver ce qui fonctionne dans votre famille ! La fameuse éducation bienveillante n'est pas une théorie détenant tous les secrets de la parentalité, aucune théorie ne connait de formule magique! Effectivement, il n'y a pas de recette miraculeuse puisque chez famille aura une recette différente à concocter selon leurs propres besoins.

Et vous, qu'est-ce qui fonctionne bien dans votre famille ?