Le cinéma au Québec est un art qui forge notre culture et qui nous rassemble. Ce top 10 des meilleurs films québécois a été difficile à faire, comme plusieurs longs métrages auraient pu avoir leur place sur cette liste.

Alors, sans plus tarder, voici 10 des meilleurs films québécois.

Quel est votre film québécois favori?

 

10. Le Déclin de l'empire américain

 

Crédit:IMDb

Le Déclin de l'empire américain a été réalisé par Denys Arcand et le film est sorti en 1986.

« En automne, dans la région de Montréal, quatre hommes et quatre femmes, universitaires pour la plupart, se préparent à passer leur weekend dans la maison de campagne du couple Louise et Rémy. Pendant que les hommes préparent le repas à la maison, les femmes pratiquent leurs exercices dans le gigantesque centre sportif universitaire. Durant les heures qui précèdent leurs retrouvailles, ils discourent sur leur vie, notamment sur leurs mœurs sexuelles. Les mêmes événements, relatés par les hommes et par les femmes, diffèrent parfois au point qu'on ne sait pas où se trouve la vérité ».

 

9. L'homme qui plantait des arbres

 

Crédit:IMDb

Le film d'animation a été réalisé en 1987 par l'illustrateur canadien Frédéric Back, à partir de la nouvelle du même nom écrite par Jean Giono en 1953.

« L’homme qui plantait des arbres raconte l’histoire d’Elzéard Bouffier, un berger provençal, qui reboise patiemment un coin de pays d’où la vie s’était retirée. La fascination du narrateur pour l’homme et sa mission l’amène à retourner à la montagne à plusieurs reprises. Il y voit un paysage désolé et balayé par les vents se transformer graduellement : des sources, des champs cultivés et des villages bourdonnants de vie renaissent au cœur d’une incroyable forêt issue du travail tenace d’un seul homme habité d’une rare générosité ».

 

8. C.R.A.Z.Y.

 

Crédit:IMDb

Le film a été réalisé par Jean-Marc Vallée et il est sorti en 2005. Il a rencontré un énorme succès avec l'audience, tant au Canada qu'à l'étranger.

« Ce film raconte l'histoire d'une famille québécoise des années 1970 qui a cinq enfants (Christian, Raymond, Antoine, Zac et Yvan). Plus précisément, c'est l'histoire des relations d'un père avec son fils Zachary, né le . Ce qui laisse présager un avenir prometteur pour le quatrième fils de cette famille, dans un Québec où la religion occupe une grande place dans la vie de tous les jours. Cependant, dès son jeune âge, Zac a des tendances qui laissent présager son homosexualité. Son père est alors pris entre l'envie de le réprimander et celle de créer des liens avec lui et de lui montrer « des choses de gars ». Selon la « psychologue » femme que l'emmène voir sa mère pour « diagnostiquer sa maladie » il possède des « dons » dus à sa date d'anniversaire commune avec Jésus. Il est donc absolument spécial, selon lui et sa famille. C'est pourquoi il essaye à plusieurs reprises de se « guérir » par diverses actions, dans ce film où la fumée et la cigarette sont très présentes ».

 

7. La grande séduction

 

Crédit:IMDb

La Grande Séduction est un film de Jean-François Pouliot et il est sorti en 2003.

« Sainte-Marie-la-Mauderne est un petit village situé en Basse-Côte-Nord, accessible uniquement par les voies aériennes et maritimes (c'est le village réel de Harrington Harbour1 qui tient lieu de plateau de tournage). Traditionnellement axée vers la pêche, l'économie est complètement à plat dans cette bourgade de 120 habitants. Un projet d'implantation d'une usine de contenants de plastique permettrait de relancer ce village où l'exode se fait fort, et redonner une fierté perdue à tous les habitants. Toutefois, un obstacle se dresse quant à l'arrivée de cette industrie à Sainte-Marie : aucun médecin n'y réside ».

6. Les Boys

 

Crédit:IMDb

Les Boys a été réalisé par Louis Saia et il est sorti en 1997.

« Les Boys sont une équipe de hockey amateur. Ils font partie d'une ligue de garage commanditée par une brasserie dont Stan (Rémy Girard), est le propriétaire. La Brasserie Chez Stan. À la suite d'une partie de poker qui tourne mal, Stan se voit contraint de mettre sa brasserie en jeu dans une partie de hockey entre ses Boys et l'équipe de Méo (Pierre Lebeau), à qui il doit beaucoup d'argent (50 000$)... ».

 

5. Ma vie en cinémascope

 

Crédit:IMDb

Ma vie en cinémascope est un film québécois de Denise Filiatrault, sorti en 2004.

« Alys Robi, chanteuse au sommet de sa popularité et reconnue mondialement, est internée, malgré elle, par son père. Les autorités médicales lui prescrivent le seul remède pour une guérison possible: la lobotomie. Sous les lumières aveuglantes de la salle d'opération, Alys voit ses 28 ans de vie défiler sous ses yeux ».

 

4. Aurore

 

Crédit:IMDb

Aurore est un drame biographique cinématographique québécois réalisé par Luc Dionne et sorti en 2005.

« Dans les années 1910, à Sainte-Philomène de Fortierville, Aurore Gagnon, six ans, vit dans une famille unie et heureuse. En 1918, sa mère, Marie-Anne Caron, décède de la tuberculose. Fraîchement veuf, son père, Télesphore Gagnon, épouse discrètement sa belle-cousine, également veuve récente, Marie-Anne Houde, mère de deux enfants qui est originaire du village voisin : Sainte-Sophie-de-Lévrard. Après la mort inexpliquée de deux enfants de Télesphore, Joseph et Lucina Gagnon, la marâtre s'en prend à Aurore, maintenant âgée de dix ans, qui est martyrisée avec la complicité et l'aide occasionnelle de son père ».

3. Les invasions barbares

 

Crédit:IMDb

Les Invasions barbares a été écrit et réalisé par Denys Arcand, et le film est sorti en 2003.

« Montréal 2002. Début cinquantaine et divorcé, Rémy est à l’hôpital. Son ex-femme Louise rappelle d’urgence leur fils Sébastien, courtier à Londres. Sébastien hésite — son père et lui n’ont plus rien à se dire depuis longtemps — puis finit par accepter de venir avec sa fiancée française donner un coup de main à sa mère ».

2. Mommy

 

Crédit:IMDb

Mommy a été écrit, coproduit, réalisé et monté par Xavier Dolan, et le film sorti en 2014.

« Une veuve monoparentale, Diane, hérite de la garde de son fils, Steve, un adolescent impulsif et violent. Au cœur de leurs emportements et difficultés, ils tentent de joindre les deux bouts, notamment grâce à l'aide inattendue de l'énigmatique voisine Kyla. Tous les trois, ils retrouvent une forme d'équilibre et d'espoir ».

 

1.Café de Flore

 

Crédit:IMDb

Café de Flore a été réalisé par Jean-Marc Vallée et le film est sorti en 2011.

« L'histoire se déroule dans les années 1960 et 2010 et raconte les destins croisés de Jacqueline, la mère française d'un enfant trisomique qui refuse d'envoyer son fils en établissement spécialisé, et d'Antoine, un DJ montréalais ».

 

Page d'accueil