Maternité et estime de soi : quand le miroir n’est plus un ennemi

Crédit photo: Vanessa Giguère Maternité et estime de soi : quand le miroir n’est plus un ennemi

Comme beaucoup d’ados, je n’ai jamais vraiment eu une estime personnelle de béton. Dès l’âge de 11 ans, j’ai commencé à être suivie par un dermato pour de l’acné qui pouvait sembler bien banale au départ. Les crèmes, pilules et traitements se sont multipliés et rien ne semblait en venir à bout.

«La beauté c’est intérieur!»
Cette phrase avait sur moi le même effet qu’une claque dans' face. C’était comme me rappeler que tout ce qu’on voyait, c’était mon acné mais «c’pas grave, t’es belle en’dans!».
Le moment le plus difficile de ma journée devait être celui où je me croisais dans le miroir. Chaque matin, je me réveillais en espérant que par pur miracle, mon acné aurait disparu overnight! #KeepDreaming

À l’école, j’étais la fille drôle, un peu excentrique. J’ai appris à développer ma créativité, j’ai commencé à me créer des vêtements et des accessoires. C’était indirectement ma façon de détourner l’attention, d’attirer les regards sur autre chose que ma face.

Mon dermato m’a toujours dit que le jour où j’aurais des enfants, l’équilibre reviendrait, mes hormones se replaceraient et l’affaire serait ketchup! #Bullshit. Enceinte de ma première, c’était pire que pire! Après une douzaine d’années de traitements de toutes sortes (Accutane inclus, deux fois plutôt qu’une), je me voyais revenir à la case départ. Le fameux glow de la femme enceinte, connaissais pas!

Puis l’automne passé, après avoir donné naissance à mon p’tit deuxième, j’ai croisé mon double dans le miroir.
Ça m’a frappé.
Pis aussi fort qu’un coup de poing dans’ face. 

Malgré mon ventre postpartum plutôt mou, mes petits yeux cernés, mes cheveux en bataille, pour une première fois depuis aussi loin que je puisse me rappeler, je me suis trouvée BELLE! Moi, la fille dans le miroir… la femme, la maman. Je me suis sentie épanouie et fière. Ça faisait longtemps qu’un sentiment aussi fort ne m’avait pas habitée.

Premier selfie de maman X2. Crédit photo : Instagram @vanessa_giguere

Mon corps était certes différent, il avait donné la vie à deux reprises! C’est pas rien ça! Mes yeux avaient beau être cernés, il y avait une étincelle de bonheur qui rayonnait tout au fond. Et mon sourire! L’un des sourires les plus sincères qu’il m’ait été donné de croiser dans un miroir. 

De me voir là, debout, avec un nouveau-né dans les bras et ma fille à mes côtés, c’est pas mêlant, ça m’a rempli de cœur. C’est comme si tout à coup, tout cet amour, cette fierté et cette confiance en moi sortaient de chacun de mes pores de peau. Et c’est exactement ça que le miroir me renvoyait.  

Ce jour-là j’ai compris ben des affaires. J’ai compris que tout ce parcours, mon adolescence qui m’a parfois semblé difficile quand j’avais les 2 pieds dedans, avait fait de moi celle que je suis maintenant. J’ai compris que, aussi cheesy que ça puisse paraître, la beauté, c’est pas juste physique, c’est un état d’être. J’ai surtout compris que je m’efforcerai de transmettre cette leçon à mes enfants, pour que jamais ils ne redoutent le miroir comme je l'ai fait!

La maternité a-t’elle changé la perception que vous avez de vous-même? 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES