J’ai choisi d’avoir 3 enfants en 5 ans.
Mes deux premiers ont 19 mois d’intervalle. Ça signifie entre autres que lorsque je suis tombée enceinte de mon second, mon premier n’avait que 9 mois. Pourquoi avoir décidé de faire le saut (soit être enceinte à nouveau) en si peu de temps? N’avais-je pas peur de ne pas aimer mon 2e enfant avec autant de force que mon premier? Deux questions qui m’ont souvent été posées.
Crédit photo : Alexïs Lapalme.

Pour répondre d’abord au pourquoi du comment, mon chum et moi voulions une grande GRANDE famille. Quoique ma première grossesse se soit déroulée comme sur des roulettes, je ne me visualisais pas enceinte passée l’âge de 30 ans; c’était non, point barre. Chacun sa tasse de thé comme on dit, ce n’était tout simplement pas la mienne. OUI, la fatigue était au rendez-vous, OUI la vie était déjà plutôt chaotique avec bébé 1 dans les parages, mais nous y tenions mordicus. Après tout, c’est une rough patch à passer et ce n’était pas la vue de nos 4 poches sous les yeux qui allaient nous arrêter!

Du côté de l’amour… J’essaie de comprendre l’inquiétude des gens qui me posent la question. Je n’ai juste pas eu à dealer avec ce sentiment-là moi. J’attribue ça au fait que 9 mois seulement après l’arrivée de mon premier bébé, j’ai SU qu’un second arrivait. Naturellement, un fort sentiment d’attache m’unissait à mon plus vieux, mais je me suis rapidement mise à le voir comme ça justement «mon plus vieux».

 Crédit photo : Alexïs Lapalme.

Je crois qu’une mère a le droit d’aimer ses enfants différemment. Je ne ressens pas le même type d’amour pour les 3 miens. Avoir à y étiqueter le tout, je dirais que mon premier «m’impressionne intellectuellement», mon second «me comprend sans que j’aie même à lui parler» et ma fille est comme «un cadeau familial qui ensoleille notre vie».
3 enfants, 3 sortes d’amour que je porte, sans même savoir que je les contenais en moi avant d’être mère.

Vivez-vous avec l’insécurité de ne pas être mesure de diviser votre amour?

Page d'accueil