Dans ma famille c’est instantané, tout le monde tombe enceinte tout de suite. La preuve :
J’étais donc très confiante quand les étoiles plein les yeux et le coeur débordant d’amour, nous avons décidé de faire un bébé. Mais ça n'a pas marché du premier coup, ni du deuxième, ni du sixième.
J’ai compris, et j’ai pleuré un peu.
On a commencé à me dire que j’y pensais trop, alors pour se changer les idées on est déménagés à Lyon. Malgré la bonne bouffe, les week-ends à la mer et les nouveaux amis,
rien. 

Malgré les jambes en air après le sexe et les thermomètres,
rien.

Tous les mois, j’angoissais à la moindre crampe menstruelle et me questionnais à l’infini sur chaque sensation que j’avais ou pas dans mes seins et dans mon ventre, mais c’était rien. Partout autour de moi la vie continuait, les enfants couraient dans les parcs, les amis avaient des bébés, même les mamans canes défilaient sur le lac avec leurs petits et moi je restais sur le banc à les regarder tous avec mon ventre vide.

Les gens ont continué de me dire que j’y pensais trop.

On est revenus au Québec et on a pris les choses en main. On a rencontré des spécialistes  ($$), on a passé des tests ($$), j’ai commencé à prendre des hormones ($) et on a recommencé à avoir de l’espoir. Mais finalement, rien.

Les amis ont continué à avoir des bébés, on était contents pour eux. On a fait des pauses, on a voyagé, on a essayé de nouveaux traitements, à part des effets secondaires, toujours le néant. Finalement on a passé aux choses plus sérieuses, mon amoureux me faisait des injections dans le ventre ($$$), et on se tenait la main pendant que je me faisais inséminer ($$$). On a eu quelques fails et j’ai beaucoup pleuré.
Au bout de 5 ans, peut-être que le vent avait enfin décidé de changer de cap et les étoiles ont dû s'aligner différemment, mais ce mois-là il s’est enfin passé quelque chose. 

Un petit miracle x2.

Et je continue d’y penser trop!

Ça s’est passé comment pour vous, bébé s’est fait attendre ou pas?

Page d'accueil