Pourquoi le cododo a sauvé ma vie et pourquoi je le fais encore après un an!

Crédit photo: Josiane Stratis Pourquoi le cododo a sauvé ma vie et pourquoi je le fais encore après un an!

Dès sa naissance, Arthur se réveillait au moment où on le déposait.
Sa naissance s'est d'ailleurs passée à l'image de sa maman : un peu en retard et très comique, et comme il est né au téléphone, c'est un peu comme le mien qui est l'extension de ma main. 

Je me suis entêtée à le faire dormir sur le dos, pour finalement me rendre compte qu'il avait du reflux.
À l'hôpital, on m'avait tellement dit que c'était pas bon le cododo, je pouvais pas croire que ma soeur jumelle le faisait avec sa fille since day one

Puis après trois semaines, je me suis endormie avec mon bébé dans les bras dans une position semi-assise. Quand je me suis reveillée, j'ai paniqué. Quelle mauvaise mère j'étais. Mais, on venait de dormir quatre heures d'affilées. QUATRE HEURES. Le plus que j'avais dormi de suite depuis la naissance d'Arthur, c'était 45 minutes. T'SAIS. 

Arthur a commencé à dormir avec nous. J'ai adoré ça. Premièrement, pas de crise parce qu'il a faim; ses petits bruits me réveillaient, je préparais du lait et le faisais boire. Je changeais même sa couche dans notre lit, dans cet ilot qui me servait à ne pas me déplacer pour ne pas trop me réveiller. 

Ça m'a littéralement sauvé la vie. J'ai toujours été une personne qui doit dormir beaucoup et avec cette méthode, j'ai enfin pu le faire un peu plus et surtout dormir mieux. Mutuellement, mon enfant pis moi, on savait que tout allait bien parce qu'on était ensemble. 

Aparté, je me lève des fois la nuit juste pour vérifier que tout le monde respire, genre que je pouvais aller voir si tout allait bien dans la chambre de ma jumelle quand on était petites. Je suis un peu anxieuse de ce côté là #AnxieuseMuch. Bref, pourquoi je raconte ça, c'est que j'avais tellement peur de la mort subite du nourrisson que je crachais sur mon sommeil pour être certaine qu'Arthur ne meurt pas. Pour regarder s'il respirait encore. Le fait qu'il dorme à mes côtés a pu tasser toute cette anxiété-là.

Pour ceux qui s'inquiètent de ne plus faire l'amour, de perdre sa chimie de couple et tout, je vous dirais deux choses : créativité et imagination. Avec ça, c'est pas mal des bonnes pistes pour vous dire que ça se fait bien correct. 

J'adore avoir mon garçon avec moi, les chiens dorment aussi avec nous (mais ne se sont jamais approchés d'Arthur et je suis toujours dans la même pièce avec eux). Je trouve ça rassurant de me donner le droit en tant que maman, en tant que famille aussi de profiter du fait qu'Arthur est petit et veut être près de nous. 

Pis si un jour ça ne nous plaît plus, qu'on n'est plus biens là-dedans, il ira dormir dans sa chambre. D'ici là, le cododo a sauvé mon sommeil et me rassure encore et toujours.

P.-S. : On prépare un article sur les méthode sécuritaire pour dormir avec son enfant en cododo. 

Est-ce que vous avez fait du cododo?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES