Depuis les débuts de nos démarches pour avoir un bébé, c’était un des points qui me chicotait le plus. Je vais mettre un enfant au monde, et il n’aura pas de papa. MP a même perdu une amie qui lui a fait un grand discours sur «ça ne se fait pas d’élever un enfant sans qu’il n’ait de père»!
 
La question du «pas de papa» me tracassait, j'aime tellement le mien. Je me calmais en me disant que notre fille était entourée d’hommes. Nos amis, ses oncles, ses grands-pères, ceux à la télévision et dans les livres. Elle ne tombera pas des nues en voyant que certains petits amis de la garderie sont des garçons. 
 


(Source)

Malgré mes appréhensions, depuis l’arrivée de bébé, je ne pense jamais à ça.

On lui donne tellement d’amour que je suis certaine qu’elle sera contente d’avoir deux mamans et un milieu de vie sain. Que ce sera normal pour elle d’avoir un environnement familial différent de celui de ses amis, mais qu’elle ne s’en sentira pas amoindrie. En plus, une récente étude démontre que les enfants de couples homosexuels seraient plus heureux et en meilleure santé que la moyenne. C'est peut-être n'importe quoi, mais j'aime bien y croire!

Est-ce que le fait que votre enfant n'ait pas de papa ou de maman a affecté votre décision d'avoir une famille homoparentale?

Page d'accueil