Il y a 4 ans, je me mariais, FULL enceinte.

Crédit photo: Olivier L. Gariépy Il y a 4 ans, je me mariais, FULL enceinte.

Septembre 2009, en revenant d'une fin de semaine improvisée à Magog, mon encore-nouvel-amoureux me demande ma main. Il m'avait déjà fait part de l'intention de se marier un jour, mais était plutôt discret et réservé dans l'expression de ses sentiments. C'est avec joie, mais aussi disons-le franchement, un peu flabbergastés, que nous nous sommes fiancés.

Nous nous fréquentions depuis quelques mois seulement et n'ayant jamais été en couple ni l'un ni l'autre avec un(e) potentiel(le) «ils vécurent heureux pour le restant de leur vie», nous vivions ce moment avec beaucoup de bonheur et fébrilité face à l'inconnu.

Nous avons donc convenu d'attendre à l'été 2011 avant d'officiellement unir nos destinées, choisissant de profiter de nos fiançailles prolongées dans l'insouciance et les nombreuses et mémorables sorties arrosées dont nous avions le secret. 

Un petit + sur un test de grossesse en janvier 2010 a changé nos vies ET nos plans de mariage. Je n'ai pu qu'acquiescer quand, l'oeil brillant, mon Homme m'a proposé de devancer notre mariage d'une année pour qu'il soit célébré PENDANT ma grossesse (un petit clin d'oeil que la vie nous offrait; mes beaux-parents s'étant eux-mêmes mariés quand ma belle-mère était enceinte de mon Chéri).

Le 31 juillet 2010, nous nous sommes donc dit «Oui», devant nos familles, amis ET accompagnés de mon imposant bedon rond.


Crédit photo : Olivier L. Gariépy.

Malgré les quelques craintes que j'avais, me marier enceinte a été merveilleux. Je me sentais en pleine forme, rayonnante (yay presque pas de maquillage) et pleine de vie, littéralement.

Évidement, je n'ai pu acheter ma robe qu'à la dernière minute, mon ventre grossissant à son gré sans m'avertir. Aussi je m'attendais à passer la majorité de cette journée en gougounes, mais finalement mes souliers plats sont restés dans leur boite; en warrior que je suis j'ai toughé les talons hauts de 9h le matin à tard dans la nuit.

J'en garde de très beaux souvenirs (facile quand tu es la seule des 115 convives à ne pas être tipsy à la fin de la soirée) et je ne regrette absolument pas mon look de jolie béluga cette journée-là. 

4 ans plus tard (Eeeeek déjà <3), ça me fait toujours rire de me dire que je suis une «épouse». Je ne vous cacherai pas que notre réel plus grand engagement, c'est Victor, qui s'est pointé 1 mois et demi après la cérémonie. L'année 2010 a été pleine de rebondissements pour moi, il va sans dire.

Selon vous, qu'est-ce qui pousse encore les gens à se marier de nos jours? Le feriez-vous au beau milieu d'une grossesse? 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES